Etre préparée comme Esther au mariage….

A50 – Etre préparée comme Esther. Par le couple Washer

Article de :  Caro et Paul Washer

« Et quand venait le tour pour chaque jeune fille d’entrer auprès du roi Assuérus, après qu’il lui avait été fait pendant 12 mois selon la règle établie pour les femmes (car c’est ainsi que se complétaient les jours de leur purification: 6 mois avec de l’huile de myrrhe, et 6 mois avec des aromates, et les parfums nécessaires à la purification des femmes: et ainsi la jeune fille entrait auprès du roi), tout ce qu’elle demandait lui était donné pour passer avec elle de la maison des femmes dans la maison du roi. »(Esther 2:12-23)

J’ai toujours été ébahie par le genre de préparation auquel la future reine Esther devait se soumettre avant d’être présentée au roi Assuérus. L’une d’entre nous voudrait-elle se livrer à 12 mois de traitements de beauté avant de rencontrer l’homme de nos rêves ? Probablement pas, mais, après tout, imaginez les possibilités : une année mise à part pour un seul objectif- devenir tout ce que vous pouvez être pour celui que vous aimez le plus. Un temps précieux à cultiver la beauté, à investir dans l’éducation et l’étiquette, à renforcer la vertu et à bâtir le caractère.

La préparation d’Esther me rappelle le précieux intervalle de temps entre l’éveil du désir pour une jeune femme, de partager sa vie avec un compagnon, et le moment où elle traverse l’allée centrale. Pour beaucoup, ce temps de préparation n’est vu que comme un temps d’attente. Les célibataires se voient souvent assises sur le bord tandis que leur vie passe. Elles ne réalisent pas qu’elles gaspillent le moment le plus important de leur vie ; elles se volent d’une grande joie et d’une récompense, elles volent leur futur mari d’une femme plus vertueuse, et elles volent Dieu d’une servante à travers laquelle Il désire accomplir de grandes choses.

Ainsi, comme Esther, qui a dû être formée avant d’être reine, la femme doit se préparer avant de s’engager pour une mission des plus importantes et difficiles de la vie -le mariage et la maternité. Esther devait s’instruire des voies du royaume auquel elle appartenait, les manières de la cour, et les défis intellectuels, émotionnels et spirituels d’une position haut placée. En d’autres termes, Esther a dû passer de jeune femme à reine avant qu’elle puisse en porter le titre et en remplir le rôle. De la même façon, la célibataire chrétienne doit connaître les voies du Royaume des Cieux avant d’être unie avec celui que Dieu a préparé pour elle. Elle doit se préparer intellectuellement, émotionnellement et spirituellement, non pas avec l’aide des serviteurs de la cour d’un roi païen, mais par Dieu lui-même, Sa Parole et par d’autre femmes pieuses, elles-mêmes apprêtées avant elle.

Le célibat n’est pas une perte de temps, c’est une période spéciale, mise à part par Dieu pour la femme, pour faire d’elle ce qu’Il veut qu’elle soit, et l’utiliser d’une façon qui pourrait être impossible après le mariage. Le célibat est un temps pendant lequel une femme cultive les vertus qui caractérisent une femme selon Dieu, afin qu’elle puisse offrir à son futur époux et au monde plus qu’une belle apparence.

Rappelez-vous dans votre célibat que vous n’êtes pas seule à l’être, mais que votre futur mari passe par la même étape. Ne serait-ce pas une chose terrible, que de finalement rencontrer l’homme qui va devenir votre mari pour découvrir qu’il a mis à profit son célibat pour servir Dieu et se préparer à être un meilleur mari pour vous… Tandis que vous n’avez pas utilisé la liberté de votre célibat pour servir le Seigneur, ni pris avantage de l’entraînement que Dieu vous a offert ? Ne serait-ce pas non plus une terrible chose que de réaliser que votre mari à passé ses jours d’homme célibataire à prier quotidiennement pour vos besoins et l’oeuvre de Dieu dans votre vie, tandis que vous n’avez jamais prié pour lui, ni répondu à la grâce de Dieu qui vous a été donné en résultat à ses prières ?

C’est une chose magnifique lorsque Dieu bénit une femme d’un mari. Ce quelqu’un spécial qui est « fait » pour elle en ce qu’il a été soigneusement mis en oeuvre par Dieu pour pouvoir devenir un avec elle. C’est une joie encore plus grande pour elle de savoir que cette période de célibat fut aussi un temps consacré à la recherche de Dieu et à lui être fidèle à lui et à son objectif. Qu’elle n’a pas un instant souhaitée fuir cet état, mais a seulement désiré croire en Dieu et se reposer sur sa grâce souveraine.

Ce n’est en aucun cas une tragédie d’être une chrétienne célibataire, mais les voies de ce monde ont encore infiltré le christianisme avec la fausse idée que c’en est une. Un des plus grands mensonges est que si vous « n’avez pas quelqu’un » ou si vous n’êtes pas « activement à la recherche », il y a un problème avec vous. Un autre mensonge est que la femme célibataire doit « sortir avec quelqu’un » comme si rechercher un mari était la même chose que faire du shopping. Un mensonge encore plus grand est que la femme célibataire devrait donner ses affections sans discernement afin qu’elle soit plus « expérimentée » et qu’elle sache quoi faire lorsqu’elle trouvera l’homme de son choix. Ma chère chrétienne, c’est un mensonge et un affront fait à Dieu que de dire que l’expérience est le meilleur professeur, alors que c’est Dieu qui l’est; et bien que la devise du monde soit « Vis et apprends », le conseil de la Bible est « Apprends et vis ». Vous n’avez pas besoin d’être expérimentée, vous avez seulement besoin de prendre connaissance de ce que Dieu a dit et d’y obéir.

Vous ne devriez pas être à la recherche de l’homme de votre choix, mais devez attendre l’homme que Dieu a choisi. Et quand il viendra, ce ne sera pas les expériences antérieures qui feront fonctionner votre mariage, mais la chasteté, la pureté et la piété. Nous devons nous détourner des voies et des expériences de ce monde corrompu et nous attendre seulement à ces choses que Dieu a placées sur le chemin qu’Il nous a préparées.

Dieu sait exactement ce dont vous avez besoin et même, il connaît mieux que vous les désirs de votre coeur. Il aime les surprises. Il ne veut pas que vous recherchiez un mari, Il veut vous l’amenez, et probablement au moment où vous vous en douterez le moins. Si vous désobéissez à ce conseil, comme tant de femmes avant vous, et prenez sur vous la charge de rechercher un compagnon, vous trouverez peut-être quelqu’un, mais est-ce que ce quelqu’un sera le bon ?

En tant que femme, notre nature désire la compagnie d’un homme. Cela vient de Dieu et c’est donc bon. Mais en même temps, nous serions dans l’erreur de penser que si ce besoin n’est pas « assouvi », la mort en résultera. Avoir besoin d’un compagnon n’est pas comme avoir besoin de prendre votre prochaine respiration, c’est-à-dire que vous pouvez survivre sans compagnie, au moins jusqu’à ce que Dieu ait accompli son oeuvre parfaite en vous. Souvenez vous des Ecritures: « Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter » (1 Cor 10:13)

J’ai constaté qu’il y avait 2 façons majeures d’expliquer pourquoi quelqu’un a désespérément besoin de quelqu’un d’autre.

1ère : c’est parce qu’ils ne connaissent pas Dieu comme ils le devraient. Mais Dieu n’est-il pas le Dieu de toute consolation ? Christ n’est-il pas le Seigneur qui comble toutes choses, partout ? Alors pourquoi devrions-nous nous plaindre de combien vides et seuls nous nous sentons ? Se pourrait-il que Dieu allonge la durée de notre célibat afin que nous trouvions notre vie en Lui et que nous apprenions à être complets en Lui ? Si nous cherchons à nous marier parce que nous pensons qu’un mari comblera nos vies ou nous complètera d’une manière, nous serons très déçues de notre mariage. Aucun homme, autant puisse-t-il se conformer à l’image de Christ, peut prendre la place de Dieu dans nos vies ; penser une telle chose serait de la pure idôlatrie. Si nous ne sommes pas comblées par Dieu dès maintenant, alors même un mariage fait dans les cieux ne pourra combler notre vide.

La 2ème raison qui explique le besoin désespéré d’avoir quelqu’un dans notre vie est le simple égoïsme. Lorsque nous avons besoin de quelqu’un pour se sentir aimé, ou afin que notre sentiment de solitude se dissipe, alors nous voulons un mariage pour de mauvaises raisons. Le mariage ne doit pas être conçu comme une opportunité pour que nos besoins soient comblés, mais plutôt pour combler les besoins d’un autre. Si nous n’avons pas appris à déposer nos propres besoins devant Dieu, alors nous allons probablement noyer nos maris dans nos besoins sans en être conscients. J’ai connu des femmes chrétiennes qui passaient leurs jours, consumées par leurs propres besoins et se lamentaient constamment sur « pourquoi Dieu n’a-t-il pas amené quelqu’un dans ma vie ». Mais pourquoi Dieu devrait-il confier un homme pieux à une femme qui est absorbée par elle-même et ses besoins, et n’utilise pas la liberté de son célibat pour servir Dieu et le prochain, et se préparer à Ses objectifs ? Une telle femme aurait bien peu à offrir à un mari pieux !

Ma chère amie, être célibataire, comme être mariée doit être considéré comme un temps très spécial et profitable à la providence de Dieu. Ce ne doit pas être considéré comme une simple circonstance ou une malédiction de laquelle nous devrions essayer de nous échapper avec désespoir. Le célibat est une période pendant laquelle nous devons apprendre de Dieu et de nous-mêmes, et grandir dans la conformité à l’image de Christ. C’est le moment d’être zélé pour les bonnes œuvres, et d’être impliqué dans le service aux autres.

Le célibat à un certain côté enchanteur qui doit être apprécié, car une fois qu’il sera terminé, il ne reviendra pas ! C’est plus facile d’aider les autres quand on n’est pas tenu de nous occuper d’un mari et des enfants. Il n’y a rien de plus triste qu’une femme mariée qui regrette tout ce qu’elle aurait pu faire pendant sa vie de célibataire. Tout a été perdu pour avoir voulu être pressé de se marier, sans considération pour le plan ou l’oeuvre de Dieu. Chaque saison de la vie a sa propre beauté et émerveillement !

Ma prière pour toutes les chrétiennes célibataires est qu’elles apprécient leur statut en dépit des mensonges du monde; qu’elles exigent et ne demandent pas moins que la volonté parfaite de Dieu; qu’elles s’attendent patiemment à Dieu qui est bon ; qu’elles soient comme Esther, utilisant tout le temps que Dieu jugera nécessaire pour les rendre capables de s’occuper de leur mari et de leur famille.

 

Par le couple WASHER

PS: J’en profite pour vous faire partager un “son” que des personnes que je respecte hautement m’ont fait découvrir!…C’est un couple formidable qui se reconnaîtra…Merci à vous deux!

http://www.youtube.com/watch?v=OASibIQXm3Q&hd=1

3 réponses à “Etre préparée comme Esther au mariage….

  1. Cette vision pour la femme célibataire m a vraiment touché. Je suis une jeune femme de 28 ans et je suis célibataire depuis 1 an et demi et je me sens vraiment libre. Mais il est vrai que je n avais pas vue le fait que c est dieu qui a permis ce célibat pour que je puisse me rapproché de lui afin qu il me façonne et m’apprete pour mon futur mari. Merci infiniment pour ce message. Que Dieu continue de vous inspirez. Soyez bénit.

Laisser un commentaire