Le sexe, c’est si bon, pourquoi attendre le mariage?

Dieu a conçu dans notre corps des besoins relationnels, physiologiques, et sexuels. Le diable, les connaît également. Cependant, nous avons deux façons de combler nos besoins vitaux. Soit d’une façon outrancière sur le plan sexuel, égoïste cherchant notre propre intérêt. Ou bien dans le cadre du “mariage”, d’une “alliance” prévue, encadrée, et ordonnée par Dieu.

Dieu veut répondre à vos besoins affectifs et sexuels, mais dans un cadre bien particulier : celui du mariage.
C’ est un endroit où l’autre va vous honorer, et pour cela, l’autre va s’y engager devant tous, pour la vie.
L’acte sexuel dans la pensée de Christ, est l’aboutissement d’un engagement fait avec amour.
Ainsi l’acte sexuel est la sommité d’une alliance, et non pas la recherche d’un plaisir momentané. Le cadeau de Dieu qu’est “la sexualité” fut attaqué et dénaturé. Quand on parle de sexualité pour certaines personnes, ce mot évoque tout, sauf du plaisir. Pour d’autres personnes, celui-ci est devenu un mauvais souvenir, un cauchemar. D’autres encore voient quelque chose d’irréaliste, une pure utopie. J’aimerais vous suggérer l’idée que le cadre d’amour dans lequel Dieu désire la sexualité, apporte seulement bien-être, contrairement aux idées reçues.

Une relation sexuelle hors mariage, même avec son ou sa fiancée, ouvre plus facilement la porte à une relation extraconjugale après le mariage

Si mon fiancé ou ma fiancée se permet d’avoir avec moi une relation sexuelle avant le mariage, son éthique est lézardée. Un bon coup de boutoir au moment opportun (maladie, mésentente, voyages, etc.), pourra, quelques années plus tard, renverser le mur de protection conjugale. La relation hors mariage est une habitude qui ne disparaît pas automatiquement après le mariage! Il y a par conséquent fragilisation de la future vie familiale.

Une conception hors mariage comporte des risques pour les parents et pour l’enfant

Aucune méthode de contraception n’est sûre à 100%. Attendre un enfant avant d’être marié change tout simplement les données; nous ne sommes plus deux, mais déjà trois ou plus!

Rappelons que des fiançailles saines devraient pouvoir être rompues. Personne n’est à l’abri d’une volte-face incompréhensible, d’un conflit sérieux, d’un accident, d’une maladie grave ou d’une dépression qui retardent ou empêchent un mariage. D’autres éléments, rares mais bien réels et totalement imprévisibles, comme un décès, une disparition ou d’autres bouleversements dramatiques ne peuvent être exclus. Tout cela, sans compter les cas, malheureusement moins rares, du fiancé qui, ayant obtenu ce qu’il voulait, se désintéresse de sa promise, ou de celui qui panique soudain devant ses responsabilités et disparaît dans la nature. Une relation sexuelle entre fiancés peut donc donner naissance à un enfant qui n’aura jamais de parents unis. Rappelons aussi qu’il y a cinq fois plus de séparations entre les concubins qu’entre les personnes mariées.

Avez-vous apprécié votre privilège de grandir avec un père et une mère? Offrez la même sécurité à vos enfants. Avez-vous souffert de l’absence de l’un de vos parents ou des deux pour les causes que nous évoquons? Evitez alors à vos enfants la souffrance que vous avez si bien connue.

Dites-vous que Dieu veut toujours votre épanouissement.
Quand Adam et Eve furent dans le jardin d’Eden, innocents, et libres, ils avaient des rêves, des désirs, des besoins. Quand Satan attaqua, il mit en doute “la volonté de Dieu” de répondre à leurs besoins, et de bien-être personnel.
Gen 3. “Vraiment Dieu vous a réellement dit : ne mangez pas du fruit…v 5 Dieu sait que vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu”.

Alors faisons pleinement confiance à DIEU, Il pourvoira vraiment à tous nos besoins; il s’appelle Fidèle et Véritable…

Laisser un commentaire