Les joies de la pureté sexuelles dans les relations (suite)

Les joies de la pureté sexuelle et des relations amoureuses

Il existe beaucoup de témoignages de jeunes hommes et de jeunes filles qui ont voulut faire l’amour, connaître les joies de la sexualité avant le mariage. Leur récit est désolant car cela se termine toujours par des conséquences physiques et spirituelles.

Beaucoup ont voulut expérimenter les joies des plaisir intimes à deux avant le mariage, le faire avec leur petit(e) ami(e) du moment. Il en a résulté que souffrance et drame, car ces jeunes n’étaient pas prêt, pas “formés” et ont souvent fait l’acte avec des personnes qui les ont abandonné après, car ce n’était qu’un flirt, un passage dans leur vie. Il en a résulté qu’ils se sentaient salis intérieurement et un mur de béton s’était dressé entre eux et Hashem. Les rêves se brisent alors, et les espoirs s’envolent.

Mais la bonne nouvelle c’est qu’Hashem peut et veut restaurer ces vie brisées. Il est possible de recommencer à 0, et de suivre Yeshua sur le chemin ;).

Tout d’abord, comment éviter le piège des relations sexuelles avant le mariage ? Comme le dit le talmid Yaakov (Jacques dans l’Alliance Renouvelée), chacun est attiré, tenté par sa propre convoitise. Nous sommes humains et nous sommes faibles dans le domaine sexuelle. Cela n’est pas une critique ni un reproche, Hashem nous a créé avec un désir sexuelle intense, désir qui doit nous conduire à nous unir à notre conjoint pour le combler, pour qu’il/elle nous comble et pour procréer.

Nous devons donc apprendre à ne pas nous mettre dans des situations qui vont nous enflammer ! Par exemple, jusqu’où peut-on aller dans le flirt ? Le Rav Sha’ul dira que nous devons tout faire pour la Gloire d’Hashem, ainsi il est bon que je me pose cette question : “dans telle situation, est-ce que je rend Gloire à Hashem ? Si Yeshua était à mes côtés physiquement à ce moment-là, irais-je aussi loin dans les attitudes, les attouchements, le flirt avec lui/elle ?”

Cela est déjà une bonne base pour savoir qu’elle est notre limite dans notre relation avec l’autre qui nous fait face. Le ferais-je en présence de mon Roi ?

Autres questions intéressantes aussi que nous pourrions nous poser : “Que penserait mon futur conjoint ? Mes futurs enfants ?”. Pourrions-nous dire à notre futur conjoint : j’ai flirté avec quelqu’un d’autre avant toi, en allant jusqu’à la relation physique, puis plus tard on s’est séparé (pour x raisons) ? Est-il mieux de dire à ses futurs enfants “ne fais pas comme moi” ou plutôt “Suis mon chemin” ?

Ces questions sont très importantes car elles peuvent nous aider à combattre des pensées qui veulent nous mener “jusqu’au bout”. Nous devons être purs, être des lumières, et il est beau de pouvoir dire à ses futurs enfants qu’avant même que nous ne connaissions leur père/mère, nous lui étions fidèle. Magnifique !

Un jour quelqu’un a déclaré : “La meilleure chose qu’un père puisse faire pour ses enfants, c’est d’aimer leur mère”. Aujourd’hui le monde est remplit de divorces, remariages, familles recomposées, et les enfants en sont meurtris, blessés, des fois pires.

Pour finir cette partie, certains jeunes (peut-être toi !) se désolent et sont remplis de tristesse en voyant les autres être “en couple”, flirter, sortir avec quelqu’un, ou alors tout simplement avoir trouvé l’amour, tandis que ce n’est pas leur cas. Et ils se disent “D.ieu m’a oublié”. Mais D.ieu vous a-t-il vraiment oublié ? N’est-il pas plutôt en train de vous protéger ? Peut-être faites-vous partie de cette partie de jeunes qui se réservent pur pour leur futur conjoint, dans ce cas, n’ayez crainte, Hashem ne vous oublie pas, mais Il utilise ce temps d’attente pour vous former et former votre véritable mazal !

La vie avec D.ieu est une vie de patience, de persévérance, d’attentes. Cela est normal car Il doit nous former, enlever en nous tout ce qui bouche notre relation avec Lui et avec notre prochain, et Il doit nous rendre semblable à Son Fils qui est notre Roi. Lui Seul sait à quel instant tu seras prêt(e) pour recevoir ton mazal, alors Il te le donnera.
Que D.ieu vous bénisse en Yeshua Ha’Mashiah 😉

NB : livre conseillé : “Attends-moi” de Rebecca St James

Laisser un commentaire