Fréquentations : mode d’emploi

Extrait d’un site Web sur les fréquentations

Comme beaucoup d’entre vous le savent, ma femme Sue et moi sommes mariés
depuis plus de trente ans. Nous avons une fille de 27 ans et deux
petits-fils. Nous avons une autre fille âgée de 25 ans qui est célibataire.
Notre fils a 17 ans, et naturellement il est aussi célibataire. La raison
pour laquelle je mentionne cela, pour ceux d’entre vous qui ne le savent
pas, c’est parce que le sujet dont je vais parler aujourd’hui et l’un de
ceux auxquels j’y ai réfléchi depuis de nombreuses années. J’ai réfléchi de
long en large afin de vous livrer mon approche du sujet. Au cours de l’année
dernière, nous avons reçu de nombreuses questions à propos de ce sujet –
tellement de questions que j’ai pensé qu’il était important d’en parler. Ce
sujet affecte directement ma famille, et *a* directement, ou *est*directement en train d’affecter tous ceux qui sont âgés de 16 ans.
Je pense que vous trouverez ce sujet intéressant. S’il vous plait, ne soyez pas en
désaccord si vous pensez que cela ne vous concerne pas, parce que le sujet
contient des principes à partir desquels nous pouvons tous apprendre quelque
chose. Le sujet en un mot est : FREQUENTATIONS.

Si vous dites à un adolescent que « *se bécoter » *ou « *s’embrasser
fougueusement »* est une erreur, que cela ne devrait jamais se faire en
dehors du mariage, qu’il vole à son futur mariage de futures joies
possibles, de ses plaisirs, de son bonheur heureux au sein d’une union entre
l’homme et la femme, il vous regardera alors avec compassion, en se
demandant comment vous pouvez être aussi naïf ! Il retournerait la vérité et
la renverrait plutôt en arrière, « *où étiez –vous au cours des cent
dernières années pour que vous ne sachiez pas ce qui se fait aujourd’hui ? »
* C’est l’attitude qu’on aujourd’hui les adolescents envers les adultes. En
fait, ce sont les adolescents qui ne sont pas enseignés, qui ignorent la
vérité au sujet des réalités de la vie ! Les parents ne devraient jamais se
sentir intimidés face à l’ignorance et la naïveté de leurs adolescents. Les
concepts au sujet des fréquentations devraient commencer à être évoqués à la
maison où les comportements appropriés ou inadéquats devraient être
programmés dans l’esprit des jeunes gens.

Les fréquentations pratiques reflètent un mode de vie, et la manière de
choisir un compagnon pour le mariage peut-être positive ou négative selon le
mode de vie que nous voulons obtenir. Un menteur à plaisir à rester en
présence d’un hypocrite, mais il ne lui fait pas confiance. Un homme coureur
sera attiré par une femme légère, mais ne voudra pas se marier. Une personne
intègre sera attirée par quelqu’un de confiance ; Une personne morale sera
attirée par une personne fidèle. Chacun voudra épouser une personne décente
et digne de confiance, mais la plupart des personnes ne veulent pas faire
l’effort d’en être un !

Je vais couvrir certains principes Bibliques qui s’appliquent à la situation
frustrante dans laquelle se trouvent quelquefois les célibataires. Je n’ai à
l’esprit aucune personne ni aucun couple particuliers. Les erreurs que je
vais mentionner ne s’adressent à aucune personne, ni aucun couple
particulièrement, elles sont l’apanage de plusieurs millions de personnes.
Je donne des principes parce que je veux prendre soin de la santé mentale,
physique et spirituelle, de vos adolescents et de vos célibataires.

C’est notre but, et ce but consiste à aider vos célibataires à éviter les
erreurs que beaucoup d’autres ont déjà commises, et font maintenant dans
leur vie ; et probablement aussi, à aider des personnes qui ont des
problèmes dans le mariage à les aider à identifier certaines causes de leurs
ennuis afin d’en diagnostiquer les racines.

Au cours des dix dernières années, des activités de groupes peuvent aider
des filles et des garçons à se monter utiles en faisant ensemble des
activités à un niveau social. Ceci, habituellement, permet à chacun de se
sentir davantage en confiance, relaxé eu sein des uns et des autres face à
des filles et des garçons qui commencent à se fréquenter.

La « *fréquentation entre adolescents »* (que je préfère appeler « *activité
»)* ne devrait pas être « *romantique »*. Elle devrait être saine et
constructive, ce devrait être une activité qui stimule intellectuellement et
physiquement. Cela signifie s’intéresser aux activités de groupe telles que
la patinage, le tennis, le volley-ball, le golf, l’équitation, la danse
correcte et tout autre bonne chose de ce type.

Cela signifie casser le moule de la culture moderne actuelle du bruit et
adopter une approche complètement fraiche et enrichissante ; à l’opposé de
la culture « *pop »*dont l’objectif est l’immoralité et les intimités
dangereuses et novices qui ne reposent sur rien, sont sans objet.

La contre-culture pop des fréquentations, cela veut-dire le partage de la
droiture, des idées franches et décentes, de l’amusement et des rires, privés
d’effets nuisibles. C’est une manière de savoir si une activité ou une
fréquentation est bonne grâce aux fruits qu’elle produit.
Le « *Merci beaucoup, ce fut très amusant »* ainsi que de
cordiaux au-revoir, ou bien les tentatives prolongées et essoufflées
d’expériences sexuelles au cours desquelles on s’embrasse et on se tripote ?

Pour quelle raison les activités saines entre membres du sexe opposé
devraient-elles avoir des traits « *romantiques » ?* Cela ne mène qu’aux
frustrations, aux cœurs brisés, à la rupture des couples réguliers, aux
jalousies, et vous met dans l’embarras quand quelqu’un vient vous parler de
« *votre « *fille ou de votre gars de façon intime pour vous entretenir
d’évènement amoureux imaginés se rapportant à lui ou a elle. Mais cela ne
mène pas au bonheur. Cela n’est pas conforme aux attitudes décentes, au
comportement d’esprits équilibrés, à la bonne santé et ça ne conduit pas à
un mariage heureux. La façon dont le monde pratique les fréquentations, dont
la société a tout programmé sur ce point est mauvaise, tordue et pervertie.

Savez-vous que vous n’avez pas été crées pour vivre cette vie là ? Dieu à
l’intention de vous voir devenir l’amour d’une autre personne du sexe opposé
qui sera votre complément. *Il* vous a conçu tous les deux pour que vous
vous adoptiez parfaitement ensemble, vous vous aimiez physiquement,
spirituellement, et émotionnellement comme les pièces d’un puzzle.

Laisser un commentaire