Fréquentation/ Mariage : prêts à vivre à deux?


Article extrait d’un site web

Pendant les fréquentations, l’amour authentique avant le mariage s’exprime par la maîtrise de soi et la prudence.
L’absence de relations sexuelles ne signifie pas un manque d’amour, c’en est au contraire la preuve.
L’homme et la femme, qui pendant les fréquentations, à cause de leur foi commune et de leur soumission à Jésus-Christ, renoncent à leurs désirs physiques tant que le moment n’est pas venu, posent une solide base spirituelle pour leur mariage. Ils apprennent à lutter contre le péché en équipe, à veiller l’un sur l’autre, à prier l’un pour l’autre et à s’encourager l’un l’autre dans leur marche chrétienne.

En fait, ils se soumettent ensembles à Jésus-Christ car Il est le maître de leur relation.
Il est important que le chrétien et la chrétienne qui sont amoureux l’un de l’autre, redéfinissent ce qu’est la plus grande expression de leur amour avant leur mariage.
Ils doivent comprendre que les rapports sexuels avant le mariage sont l’inverse de l’amour.
Ils ont besoin de revoir leur pensée pour réaliser chacun que le fait de ne pas souiller leur futur lit conjugal est l’expression d’un amour authentique.
Désirez-vous une relation romantique avec la personne que vous fréquentez? Souhaitez-vous lui manifester la profondeur de vos sentiments au-delà des mots?
Alors gardez-vous du péché, fuyez la débauche et refusez de l’exciter sexuellement. Dieu honore cette expression de l’amour pour le temps des fréquentations et des fiançailles.
Avant le mariage, un homme et une femme prouvent leur amour l’un pour l’autre en refusant de céder à leurs désirs sexuels et en veillant à leur pureté réciproque.

C’est justement parce que Dieu a créé la sexualité comme un précieux trésor qu’Il nous demande de la vivre dans la fidélité.
Loin d’être un fléau, la chasteté à laquelle Dieu nous appelle est une bénédiction. Naturellement, il ne nous semble pas souvent qu’il en est ainsi.
Et lorsque nous sommes remplis de sentiments amoureux, ce n’est jamais simple.
C’est pourquoi il est si important de fixer des limites pour nos relations physiques.
Nous avons besoin de principes pour que nos coeurs et nos actes restent conformes au plan de Dieu.
Cherchons à être saisis par Sa pensée en ce qui concerne la sexualité. Ce qui nous pousse à nous contenir n’est pas l’ascétisme ou une forme de piété, mais la joie, le plaisir authentique et la gloire de Dieu.
Les couples qui impatients et avides, n’attendent pas le mariage pour avoir des rapports sexuels font comme si c’était Noël tous les jours. L’acte perd sa beauté et son exclusivité. Ils finissent par ne plus y trouver aucun plaisir.
Pourquoi Dieu demande-t-il aux chrétiens célibataires de persévérer chaque jour à contenir leur appétit sexuel jusqu’au mariage? C’est parce que nous avons été appelés à une sexualité qui soit belle!! Si le fait d’attendre le mariage pour l’acte conjugal est une bénédiction, ce n’est pas seulement parce que Dieu désire que la sexualité soit un plaisir pour le mari et la femme, mais aussi pour qu’ils apprennent à mettre ensembles leur confiance en LUI.

Si Dieu avait créé la sexualité comme quelque chose de tout à fait indésirable, nous ne serions jamais tentés de l’expérimenter avant le mariage et ce ne serait plus un don.
A chaque fois que nous aspirons à une sexualité avant le mariage, nous devrions remercier Dieu d’avoir fait de nous des êtres désirant vivre leur sexualité. La Bible dit  » Que les époux restent fidèles l’un à l’autre » Hébreux 13v4

Si nous désirons rester purs c’est aussi parce que nous savons que les jugements annoncés par Dieu dans Sa Parole pour ceux qui pratiquent la débauche sont une réalité solennelle.Hébreux13v4 et 1 thessaloniciens4v6

Ray et Angélina couchèrent ensembles durant leurs neuf mois de fiançailles. Cela semblait tellement bon, comment se pouvait-il que ce soit mauvais?
C’était incroyable. Il y avait entre nous cette passion animale raconte Ray.
Ils justifièrent leur fornication en prétextant qu’elle était la preuve qu’ils étaient faits pour le mariage. Par ailleurs, ils supposèrent que cela ne leur ferait que du bien par la suite. Ils se trompèrent. Ils négocièrent avec le péché sexuel et tombèrent dans son piège.
Une année et demie après leur mariage, leur vie sexuelle était devenue ennuyante. Malheureusement, ils recommencèrent alors à marchander avec l’impureté. Ils se mirent à louer des films pornographiques pour « stimuler » leur passion. Cela ne changea rien. Plus l’impureté les enflammait, plus ils se sentaient insatisfaits.
Maintenant, Ray a commencé à consulter des sites pornographiques sur internet pour voir des femmes nues. L’impureté lui fait croire que ce dont il a réellement besoin c’est ce qu’il n’a pas.MENSONGE.
Cette histoire est la preuve que l’impureté corrompt la sexualité. Au cours de leurs fiançailles, ils apprirent à jouir de ce qui se trouvait en dehors des limites.
Ils n’étaient pas épris de ce qui est bon et pur. Leur passion était nourrie par la sensation pécheresse de l’impureté. Lorsqu’ils se marièrent et que la sexualité devint quelque chose de bon et de pur, ils n’en avaient plus envie.
N’essayez pas de négocier avec l’impureté. Tuez-la. Ne cédez pas à ses désirs durant la période de fréquentation, en pensée ou en acte. Ne cherchez pas votre plaisir dans le péché, mais trouvez-le dans la JUSTICE; Car si vous commencez à vouloir jouir du péché, vous ne trouverez jamais la vraie satisfaction.

L’important, c’est que chacun (et en particulier l’homme) ait pour but de servir l’autre et ne soit pas dans l’exigence du plaisir. Par ailleurs, il n’y a aucune obligation pour les jeunes mariés de vivre l’acte conjugal lors de la nuit de noces. Leur relation physique peut être progressive. Ils peuvent prendre tout le temps qu’ils veulent pour s’habituer à s’embrasser, à se toucher et à être nus l’un devant l’autre. Ils ne sont pas tenus d’avoir des relations sexuelles immédiatement. Le fait de découvrir et d’apprendre ensembles est un aspect de la beauté du mariage chrétien entre un homme et une femme qui ne se sont pas encore connus sexuellement.
Lorsqu’un mari et une femme jouissent de ce cadeau de la sexualité dans la reconnaissance à Dieu, ils LE glorifient.L’acte conjugal devient alors un culte d’ADORATION à deux, empreint d’une profonde joie!

Nous avons besoin d’être réellement saisis par la beauté et la grandeur de la volonté de Dieu. Cela implique d’accepter que la chasteté est bonne, puisque c’est Dieu qui l’a voulue, de refuser les mensonges du monde et de craindre les conséquences d’une désobéissance dans ce domaine…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s