Yadah et le sexe

Article écrit par une lectrice du livre de Danna GRESH

Je suis une personne qui aime les définitions et les directions claires. Je cherche que tout soit “tout blanc” ou “tout noir” alors que je vis dans un monde de “gris”.Je sers un Dieu qui est habillé dans un arc-en-ciel de couleurs et dans les profondeurs du mystère. Je préfère les extrêmes; vivre avec passion en choisissant une seule cause. Mais le paradoxe de l’amour demande un équilibre entre ces deux extrêmes.

Un des mystères et paradoxes de l’amour  est de connaître et être connu dans le moindre recoin de nos vies et de nos coeurs. Il ne s’agit pas simplement de connaissance physique et sexuelle, mais une connaissance, une acceptation et une reconnaissance de l’essence même de la personne.   Plus j’apprends au sujet de l’amour, plus je découvre qu’il y a des choses à apprendre, davantage de mystère. Cela me frustre et m’attire en même temps. Ces deux dernières années, j’ai connu et expérimenté chacun de ces paradoxes, et je sais que si ça avait été une autre année, j’aurais probablement réécrit cela après avoir expérimenté encore et encore ces paradoxes.

Récemment, j’ai découvert une petite partie du mystère en lisant le nouveau livre de Dannah Gresh: WHAT ARE YOU WAITING FOR? THE ONE THING NO ONE EVER TELLS YOU ABOUT SEX. ( QU ATTENDEZ-VOUS? LA SEULE CHOSE QUE PERSONNE NE VOUS DIRA JAMAIS AU SUJET DU SEXE.”                                                                         

L’un des mots hébreux pour “connaître” est aussi un mot utilisé dans les Ecritures comme à la fois un amour sexuel et un profond amour intime émotionnel : “Yadah”. Adam coucha (Yadah) avec sa femme, ou dans d’autres traductions connut (Yadah) sa femme et elle conçut.

“Yadah est  ‘ de connaître, être connu, et profondément respecté.’ Quelle pensée merveilleuse Dieu a-t-Il eu au sujet du sexe! C’est pour ça que le sexe est quelque chose qui pousse les deux époux à se connaître profondément. Sans faire allusion directement à l’acte sexuel physique, ce mot met en évidence le profond besoin émotionnel qui veut être comblé dans l’acte sexuel.

Nous voulons tous être aimés, connus et avoir ce profond besoin émotionnel dans nos coeurs qui soit comblé.

“Yadah est un mot qui transcende le physique. Cela décrit la connaissance complète, totale de la personne. Cela dépeint le fait de se dévoiler et embrasser la nudité l’un de l’autre.”

C’est une connection qui en vaut la peine! Et à propos, “Yadah” n’est pas toujours utilisé en hébreux pour le sexe. Dans le cas de viol, ou d’inceste, le mot “shakab” est utilisé. Ce qui signifie “un échange de fluide corporel”. il n’y a absolument aucun respect là.

Yadah est aussi une pré-connaissance, ou une recherche. Ce n’est pas seulement accepter et respecter ici et maintenant. C’est accepter et respecter bien avant, depuis le début.

“Avant qu’il puisse y avoir Yadah, il doit y avoir une recherche… La recherche d’un coeur motivé par l’amour et non pas par un désir égoïste. ” Penser à cela comme un ‘avant l’amour’. “Avant l’amour” est un désir, une recherche pour quelqu’un qui n’éprouve pas encore un amour réciproque à votre égard.”

Alors que c’est très beau dans le royaume du sexe, ça l’est bien plus encore dans le royaume émotionnel et intellectuel. Est-ce-que ça ne vous rappelle pas ce que le Seigneur a fait pour nous? Il m’a recherchée avant que je Le connaisse. IL connaît chaque détail de ma nudité, de mes faiblesses et m’aime malgré tout. En LUI, je suis connue et libre d’être moi, à la façon dont Il m’a créée. Rien de ce que je fais ne Le surprend. Il me “Yadah”!

Et voici le mystère de l’AMOUR de Dieu qui m’époustouffle. Remarquez l’utilisation du mot “connaître” traduit de “yadah” dans psaume 46v11

“Arrêtez et sachez ou connaissez(Yadah) que je suis Dieu.”

Cela m’a arrêtée dans ma recherche. Dieu veut que je Le connaisse de la façon dont Il me connaît?!? Mon Seigneur qui est revêtu d’un arc-en-ciel de couleur et de profondeur mystérieuse veut que, moi, je LE Yadah?  Ce n’est pas une chose sexuelle affreuse du genre “JESUS est mon petit ami.” C’est plutôt quelque chose qui signifie que Dieu veut que je Le connaisse profondément. Que je découvre chaque partie de qui Il est, les aspects de Lui que je ne comprends pas encore et qui me rendent inconfortables. Le véritable paradoxe de qui Il est : Dieu Tout-Puissant, omniprésent, omnipotent, omniscient, Souverain, Ami, Seigneur, Sauveur, Père, Juge,miséricordieux, juste, Saint et “JE SUIS”. Le Commencement et la Fin (là, il y a vraiment un paradoxe!). Cela n’entrera pas dans une de mes boîtes, et les profondeurs de Son Amour ne correspondront sans doute pas non plus.

Je suis en train d’apprendre à saisir le paradoxe de l’Amour dans Son entièreté, comme le mystère d’un Dieu qui me Yadah et veut que je Le Yadah. IL courtise mon coeur passionné et me dirige vers un équilibre possible uniquement en LUI Seul. Il est le paradigme et l’auteur de l’amour et c’est pour cette raison que l’équilibre du paradoxe se trouve en LUI.

Laisser un commentaire