Victime de manipulateur pervers narcissique

Article extrait du blog manipulation et démence

Le profil des victimes

Elles sont dotées des qualités que le pervers précisément convoite : douées et cherchant toujours à donner le meilleur d’elles-mêmes, elles sont séduisantes. Vives et extraverties, elles aiment parler et exprimer leurs joies. Etant profondément généreuses, elles ne peuvent se résoudre à admettre la perversité de leur bourreau et s’appliquent à lui trouver des excuses. Toujours prêtes à se sentir responsables, voire coupables, acceptant facilement la critique, elles s’épuisent à donner au pervers une impossible satisfaction.

Le pervers recherche souvent une personnalité maternelle, aimante, dévouée, parce qu’il a besoin d’être aimé, admiré – même et surtout s’il est lui-même incapable d’aimer -, d’avoir quelqu’un entièrement à son service. Mais l’attirance qu’il ressent pour elles n’exclut pas la haine. Il prend le plus souvent ses victimes parmi des personnes pleines d’énergie et d’amour de la vie, pour les vampiriser et les « dévitaliser ». Il choisit de préférence des personnes honnêtes, sincères, gentilles, qui cherchent vraiment à consoler et à réparer. La victime recherche souvent de son côté une personne forte et charismatique qui la rassure, et c’est là justement l’image que le pervers veut donner de lui.

Les victimes désignées sont celles qui ont besoin d’un but valorisant pour exister – visiteuse de prison, bénévoles d’ONG… -, qui veulent agir pour le bien, et aiment à s’occuper des « chiens perdus sans collier ». Elles tomberont aisément sous l’emprise des pervers dans lesquels elles verront, souvent à tort, une personne fragile, un enfant à protéger.

Mais une personne remplit de JESUS et qui centre son coeur sur JESUS ne tombera jamais dans un tel piège.

Le pervers vit et se nourrit de l’espoir que la victime place, naïvement ou désespérément, en lui ou en quelque chose qu’il lui fait miroiter en permanence par des promesses fallacieuses. Cet espoir, pour la victime harcelée, est de « guérir » le harceleur et c’est cette illusion qui la fait rester dans la relation, et continuer à subir les attaques qui la détruisent sans réussir à la « décrocher » pour autant.

On s’étonne souvent que, malgré l’évidence des preuves, les victimes ne quittent pas leur bourreau. Mais c’est qu’en elles se mêlent aussi fierté, aveuglement, entêtement,  refus de la réalité. Car admettre la réalité serait trop douloureux, trop insupportable, quand l’investissement affectif dans le conjoint a pris tant de place dans leur vie.
Il y a souvent chez elles un amour fier, fanatique et aveugle (voire délirant), pour le compagnon. Par orgueil elles ne veulent pas se reconnaître comme victime, car elles espèrent toujours contrôler la situation. Du moins le pervers le leur laisse-t-il croire, alors que c’est toujours lui le vrai marionnettiste qui sait tirer les bonnes ficelles.

Pour certains psychanalystes les victimes d’une agression perverse sont secrètement complices de leur bourreau en instaurant ou favorisant une relation sadomasochiste, source de jouissance pour le pervers qu’elles espèrent ainsi contenter, pour mieux se faire accepter par lui.
Profil des conjoints des pervers narcissiques

On remarque que ces épouses (ou époux, le pervers narcissique n’est pas nécessairement masculin) se retrouvent un peu dans la même situation que celles des femmes battues. Elles subissent graduellement un lavage de cerveau. Elles peuvent être au courant de ses antécédents (problèmes de mœurs, prison, mauvaises actions racontées à l’envi par le pervers à son partenaire etc.) et pourtant tout lui pardonner.   Elles espèrent toujours se tromper sur son compte, ou le corriger avec leur amour. Elles ne reviennent à la réalité que lorsqu’elles échappent à l’attraction machiavélique qu’exerçait leur compagnon et que le monde dans lequel il les avait contraintes à vivre s’écroule peu à peu. Lorsqu’elles découvrent qui est réellement leur mari, elles perdent en fait toutes leurs certitudes.Il est possible que, quel que soit l’aspect monstrueux du mari, ce dernier est capable par moment de tendresse, d’une tendresse toute relative dont se contentera alors l’épouse. Il y a un rapport de domination, mais en même temps elles participent et mettent la main à la pâte. Parallèlement, elles sont soumises à un isolement de plus en plus grand, sont petit à petit retirées de leur vie sociale.  Ces femmes sont des victimes mais des victimes partiellement consentantes puisqu’elles restent.

Séduites, fascinées, vampirisées par la personnalité de leurs maris, elles peuvent perdre une partie de leur humanité.

Mais JESUS a la puissance de guérir et restaurer toute personne qui se confie en LUI epu importe la gravité de la situation.

L’Eternel est près de ceux qui ont le coeur brisé et Il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement.

4 réponses à “Victime de manipulateur pervers narcissique

  1. Eh oui….incroyable comment le diable veut salir la beauté de DIEU.
    Une femme qui possède toutes ces qualités, a vraiment besoin d’être protégée par Dieu pour ne pas tomber entre les mains d’un malfrat pareil !

  2. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Merci au Seigneur de ce qu Il nous preserve d’individu pareil.

    • Eh oui princesse!! Que DIEU nous préserve dans le nom de JESUS!
      Une image qui m’était venue à l’esprit quand je pensais à ce genre de situation était comme si les manipulateurs étaient des requins et les victimes des poissons ensanglantés qu’on jette à la mer. Immédiatement, forcément, les requins vont être attirés par ces poissons saignants. En fait, les victimes sont des poissons saignants et leurs blessures vient du fait que ce sont des personnes qui malgré toutes les grandes qualités qu’elles possèdent n’ont pas appris à avoir de l’assurance. C’est donc primordial d’avoir confiance en soi, et pour un chrétien cette assurance provient du fait qu’il est enfant de DIEU et que DIEU veillera toujours sur lui et qu’il sera toujours aimé et aura toujours des solutions. Leurs blessures peuvent aussi provenir du fait qu’elles sont dans une période délicate de leur vie et sont fragilisées. C’est le fait d’avoir JESUS dans sa vie qui protège de ça.

Laisser un commentaire