L’importance de notre identité en Christ pour réussir notre mariage

Article écrit par Jean-Sébastien MORIN

Un principe fondamental que Larry Crabb souligne dans son livre « L’artisan de son mariage », c’est qu’aucun homme ou aucune femme ne pourra jamais satisfaire pleinement nos besoins. Je le répète car c’est vraiment important : AUCUN être humain ne pourra satisfaire complètement nos besoins.

Le Seul qui puisse combler nos besoins c’est Dieu lui-même. Si nous désirons aller dans le mariage parce que nous pensons que c’est ce qui nous manque avant d’être pleinement heureux, nous faisons une des plus grandes erreurs de notre vie. Si nous entrons ainsi dans le mariage nous serons encore plus malheureux qu’auparavant car bien que nous serons en couple, nous vivrons notre solitude de façon encore plus pénible.

Il est vrai qu’au début d’une relation, quand les sentiments sont encore dans leur euphorie, nous pouvons avoir l’impression que l’autre est la personne la plus merveilleuse qui soit, et qu’elle peut combler tous nos besoins… mais ce n’est pas le cas et la réalité aura tôt fait de nous le rappeler…

Il y a quelques années, je mettais mon estime de moi-même dans ce que les autres pensaient de moi, ou combien ils m’aimaient. Il arrivait donc des moments où je me sentais vraiment seuls. En effet, j’appelais les gens, mais ils ne me rappelaient pas, je leurs écrivais mais ils ne répondaient pas.. .Dans ces moments-là, je me sentais vraiment pas bien… Satan me soufflait à l’oreille : « Si jamais tu disparaissais de la carte, les gens ne s’en rendraient même pas compte… »… Et dans ces moments-là je sombrais un peu dans la tristesse.

Ce fut comme cela, jusqu’au jour où j’ai lu le livre « Une Nouvelle Identité pour une Nouvelle Vie » de Neil T. Anderson. Le Seigneur a utilisé ce livre pour changer ma vie. Une des choses que Anderson dit souvent c’est ceci : « Ce n’est pas ce que tu FAIS qui détermine qui tu ES. C’est qui tu ES qui détermine ce que tu FAIS »2 (traduction libre, p.18). En d’autres mots, si pendant toute sa jeunesse un petit garçon se fait traiter de « bon à rien » par ses parents, comment pensez-vous qu’il va agir ? Comme un bon à rien !

Nous agissons conformément à l’image que nous avons de nous-mêmes. C’est qui nous sommes, c’est notre identité qui influence la façon dont nous agissons.  Très souvent, il se trouve que notre estime de nous-mêmes dépend de ce que les autres pensent de nous. Si c’est le cas, nous serons bien malheureux car, plus souvent qu’autre chose, nous sommes déçus par les autres car leur perception et leur appréciation à notre égard change souvent dépendamment de ce que nous leur apportons ou faisons pour eux. Si notre estime de nous-mêmes dépend des autres, nous sommes condamnés à être très instable…

C’est pour cela qu’il est très important que nous trouvions notre identité dans une place stable. La seule personne qui peut nous procurer une stabilité est celle chez qui il n’y a « ni changement ni ombre de variation », c’est à dire Dieu lui-même (Jacques 1 :17). Dans mon cas, ce fut une réelle délivrance de commencer à me voir comme Dieu me voyait… J’ai découvert que Dieu ne pouvait pas m’aimer moins et il ne peut pas m’aimer plus. Il m’aime d’un amour inconditionnel.

Aux yeux de Dieu, je suis une créature merveilleuse (Psaume 139 :14), je suis son enfant. J’ai commencé à vraiment mettre mon estime de moi-même dans ma relation avec Dieu et j’ai commencé à me voir comme Dieu me voyait. Auparavant, j’avais une tendance à vouloir plaire aux gens pour pouvoir être accepté… maintenant je n’ai plus besoin de faire cela. Je n’ai plus besoin de l’approbation des autres pour me sentir accepté car je sais que Dieu m’accepte pour qui je suis.

Dieu a tellement changé mon cœur, que même lorsqu’une personne proche de moi m’a rejeté durement, je suis resté stable émotionnellement et j’ai même pu être un encouragement pour les autres au travers de l’épreuve. Cela ne veut pas dire pour autant que je n’aie pas eu de peine. Mais mon estime de moi-même n’a pas été remise en question. Car je sais qui je suis et rien, ni personne ne peut changer cela !

Cela ne veut pas dire que ce n’est jamais un combat pour autant… Il faut vivre par la foi, faire confiance en Dieu. Il m’est arrivé une situation un moment donné où je commençais à mettre mon estime de moi en une fille que je commençais à connaître davantage. Le problème, c’est que les jours où elle m’appelait, je me sentais bien, les jours où elle ne le faisait pas, j’étais déprimé et je me remettais en question. Me voyant dans cette situation, un frère m’a exhorté : « Jean-Sébastien, je crois que tu mets trop d’importance dans  ta relation avec cette fille »… J’ai réalisé qu’elle devenait carrément une idole dans ma vie : Je mettais ma confiance et mon identité en elle et non en Dieu. J’ai donc prié le Seigneur et j’ai remis mon identité en lui et j’ai retrouvé ma joie et ma stabilité même lorsqu’elle ne m’appelait pas… car mon identité était en Christ.

Dans le cadre de relations telles que le mariage, il est important de se rappeler qu’un autre humain ne pourra jamais combler pleinement nos besoins d’identité et d’amour. C’est pour cela que nous avons besoin d’avoir une relation proche de Dieu. Si vous n’avez pas de relation proche avec Dieu, ce n’est pas le temps de penser à entrer dans une relation intime avec quelqu’un du sexe opposé

Dans ce sens, je parlais avec une amie il y a quelques mois et elle se plaignait que Dieu ne lui montrait pas personne pour devenir son mari. Je lui ai répondu : « Tu sais, Dieu ne te donnera pas quelqu’un tant et aussi longtemps que tu ne seras pas prête spirituellement. Oui, par tes propres forces tu peux choisir n’importe quel gars, mais ce ne sera pas celui que Dieu t’envoie »… Dieu ne veut pas que l’on dépende d’un homme (Gal 1 :10), mais de Dieu seul. Si je dois dépendre de ma femme dans le cadre de ma relation avec Dieu, qu’arrivera-t-il si elle passe par un temps plus difficile ?

L’amour que Dieu nous demande d’avoir envers notre conjoint est un amour inconditionnel… Le même amour qui est cité dans 1 Corinthiens 13. La seule façon que nous pouvons avoir ce genre d’amour pour quelqu’un d’autre, c’est que Dieu nous le donne pour cette personne. L’amour de Dieu est comme la sève qui coule dans les branches d’un arbre. Pour l’avoir, il faut être rattaché au tronc.

« Je [Jésus] suis le cep de la vigne, vous en êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, portera du fruit en abondance, car sans moi, vous ne pouvez rien faire »           (Jean 15 :5 – Semeur – Emphase mienne). 

Ce que Jésus veut dire, bien sûr, c’est que l’on ne peut rien faire qui soit bon pour l’éternité, qui dure spirituellement. On peut faire beaucoup de choses pour l’église, mais si on n’a pas de relation avec Dieu, c’est vain à Ses yeux. Par nous-mêmes, on peut faire des choses jusqu’à un certain point, mais à un certain moment donné on frappe un mur… C’est tout un apprentissage de dépendre de Dieu au travers de Sa Parole et de la prière.

Dans les faits, c’est aussi pour cette raison que l’on ne peut pas marier un non-chrétien : il n’a pas de relation avec Dieu. Il n’est pas connecté à La Source de la Vie. Quelqu’un m’a dit un jour que l’évangélisation ce n’est pas rien d’autre que l’amour de Dieu qui éclabousse les autres au travers de nous. Combien vrai ! Si je ne suis pas connecté sur Dieu lorsque je partage l’Évangile, je suis aussi sec qu’une branche de bois mort.

Donc, en résumé :

  • ·        Le mariage n’est pas une solution miracle : Si nous ne sommes pas pleinement heureux avant d’être marié, c’est un mensonge de croire que le mariage ou une relation humaine va changer cela.  La seule relation pleinement satisfaisante que l’on peut entretenir est avec Jésus.
  • ·        Si nous n’avons pas une bonne relation avec Dieu, cela ne nous donne rien d’investir dans une relation terrestre car ce n’est que Dieu qui peut nous donner la force nécessaire. En effet, « si l’Éternel ne bâtit pas la maison, les bâtisseurs bâtissent en vain » (Psaume 127 :1 ).
  • ·        Ce n’est pas ce que l’on FAIT qui détermine qui l’on EST, c’est qui l’on EST qui détermine ce que l’on FAIT.

Si nous désirons être stables émotionnellement, nous devons trouver notre identité en Christ.

5 réponses à “L’importance de notre identité en Christ pour réussir notre mariage

  1. Merci pour cet enseignement. Ces temps ci je me sentais vraiment instable emotionnellement suite à l’échec d’une relation avec quelqu’un dont je voulais devenir l’épouse. Cependant comme vous l’avez dit si l’on a pas une très bonne relation avec le Seigneur, on dépend émotionnellement des autres et lorsque la relation se brise, combien on est alors malheureux. Que le Seigneur m’accorde la grâce de ma rapprocher de davantage de lui et qu’il vous inspire par son Saint Esprit pour nous donner encore et encore des enseignements aussi édifiants. Que le Seigneur Jésus Christ Vous Bénisse!

    • Wooaaaw!!
      Merci beaucoup pour ce témoignage profond et édifiant! Je rends gloire à DIEU qui m’utilise de cette façon puissante et je prie qu’IL vous console,vous fortifie et vous relève dans le nom de JESUS.Le Saint-Esprit est le Consolateur. Jésus a dit:”Vous connaîtrez la Vérité et la Vérité vous affranchira”
      Heureuse d’être une source de bénédictions pour vous.
      Que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence garde vos coeurs et vos pensées en JESUS.

Laisser un commentaire