Témoignage du mariage de Ben et Elsje ZORNES en Janvier 2012

Article écrit par Leslie LUDY
 
Ben et Elsje ZORNES se sont mariés en Janvier 2012.
Leur histoire prouve une fois de plus que DIEU est dans “l’affaire” d’écrire d’étonnantes histoires d’amour quand nous voulons bien laisser complètement le stylo entre SES mains. Que vous puissiez être richement encouragés en lisant ce que DIEU a fait dans la vie de ces jeunes gens qui croient en LUI.
 
Interview de la part de Leslie LUDY
 
Récemment, vous vous êtes fiancés. Pouvez-vous nous raconter un peu plus sur la façon dont DIEU vous a réunis ensembles?
 
Ben explique : 
 
Elsje et moi, nous sommes rencontrés sur le campus de Ellerslie Training. De façon ironique, la façon dont DIEU nous a conduit l’un vers l’autre va complètement à l’encontre des standards modernes de “gratification immédiate” de notre société. La plupart du temps, si un gars voit une fille qui lui plaît, il fait toute sorte de gymnastique pour essayer d’avoir son attention.
Mais DIEU ne me permettait absolument pas d’avoir ce genre de comportement au fur et à mesure que la relation commençait à se former. Dans ma situation, vous pourriez pratiquement dire que plutôt que de nous conduire l’un vers l’autre , DIEU a, au contraire, fait en sorte de nous éloigner l’un de l’autre pendant une saison.
 
Alors que mon coeur était attiré par elle, je réalisai que j’avais besoin de limiter mes interactions avec elle et ne rien faire pour la conquérir; afin de l’aider à garder son coeur d’être distrait. Un homme qui montre et exprime de l’intérêt , que la fille le désire ou non, est un puissant potentiel de distraction massive.

 Quand elle est retournée chez elle, je n’avais pas la moindre idée de ses sentiments à mon égard et j’ai appris qu’elle n’avait pas le moindre soupçon de mes intentions à son égard. Je dois rajouter que le fait qu’elle retourne chez elle , a rajouté une couche d’impossibilité à notre relation puisqu’elle habite l’Afrique du Sud. Ainsi, pour les 6 à 8 premiers mois de notre rencontre, sans que ni elle ni moi ne le sachions, DIEU nous a conduit à l’endroit où nous n’avions plus aucun espoir qu’il se passe quelque chose entre nous.C’était la mort du rêve. Il fallait simplement que nous puissions LUI faire confiance concernant nos souhaits les plus intimes.
Après des mois de silence, j’ai commencé à demander à DIEU d’ouvrir la porte.
Je savais que la responsabilité du”risque” de la relation incombait à l’homme et DIEU m’avait clairement montré qu’elle était celle qu’IL avait prévu pour moi. Alors j’ai informé les membres de ma famille afin qu’ils me soutiennent dans la prière. 
 Pendant que ma famille et moi,  persévérions dans la prière, DIEU a ouvert une porte de façon miraculeuse. Pour la toute première fois, Elsje a répondu à un mail collectif que j’envoyais régulièrement en newsletter aux élève du campus Ellerslie. Avant que je ne commence à lui ouvrir mon coeur, j’ai attendu et je ne lui ai pas répondu immédiatement, même si la porte était ouverte à présent. Au lieu de cela, j’ai consulté mon ami et mentor Eric LUDY. Et avec sa sagesse et le conseil de mes parents, j’ai commencé une correspondance écrite avec elle. Pendant les semaines qui suivirent, il devint évident que DIEU avait préparé nos coeurs l’un pour l’autre.
 

A chaque étape de notre relation, j’ai toujours chercher à considérer Elsje avec le plus haut niveau de respect, d’honneur, de noblesse et de bonté. Il y a eu une situation où nous aurions pu nous retrouver tous les deux seuls et passer plusieurs heures à discuter en tête à tête. Mais pour éviter toute apparence de mal, je suis parti de façon polie afin de défendre mon honneur et préserver sa dignité.

Une fois que nous avons commencé à correspondre, j’ai continué à ne pas lui exprimer mes sentiments et à ne pas trop montrer mon intérêt, jusqu’à ce que j’obtienne la permission de son père de la courtiser.
Une fois que j’ai obtenu le consentement paternel, j’ai posé les bases de plusieurs principes:

1) Premièrement, notre relation devait absolument montrer la prééminence de Jésus-Christ en toute chose.Essentiellement, cette relation devait être une étape pour révéler JESUS au monde.
2) Deuxièmement, nous sommes tous les deux appelés à vivre nos vies pour JESUS , peu importe le prix à payer.
3)Troisièmement, je me suis attaché à lui démontrer à elle, un niveau constant de respect pour protéger sa sécurité. J’ai tout fait pour qu’elle sache qu’elle n’était absolument pas obligée de partager avec moi quoi que ce soit qu’elle jugerait inapproprié.
4) J’ai demandé conseil à son père concernant le genre d’interaction qu’il considérait”sain” et “saint” entre sa fille et moi: nous avons alors convenu de deux à trois appels téléphoniques (soit d’1h ou 2h) par semaine. Nous nous écrivions tous les jours par mail. Nous avons évité les “Chats” sur les réseaux sociaux et bien que nous avions droit à l’option appel international, nous nous sommes contentés d’une forme de communication plus noble.
5) Nous n’avons parlé à personne de cette relation qui naissait. Seuls mon mentor Eric LUDY et nos familles ont été informées. Pendant qulques moisn nous avons silencieusement permis à DIEU de former cette relation. Le résultat s’est traduit par un puissant degré de sentiment de sécurité chez Elsje.
6) J’ai bien insisté sur le fait que tout ce qu’elle partageait avec moi était gardé, protégé, tenu secret.
7) Je n’ai jamais prononcé les mots “Je t’aime” durant notre relation. C’est seulement lorsque j’ai fait ma demande de fiançailles “Veux-tu m’épouser?” que je lui ai dit “Je t’aime”. Pendant nos fréquentations, je ne le lui ai pas dit. J’ai toujours demandé la permission à son père avant d’aborder des sujets de nature intime ou sensible.

Pendant que j’étais en Afrique du Sud, nous n’étions jamais seuls et notre seul contact physique a été quand je lui ai pris la main pour y passer la bague de fiançailles. Même après nos fiançailles, nous n’avons pas échangé le moindre geste d’affection physique et ce sera le cas jusqu’au jour de notre mariage.
Nous voulons absolument insister sur le fait que le personnage principal de cette histoire d’amour est JESUS et ce n’est pas nous. Nous sommes le moyen qu’IL utilise pour montrer à tous qu’IL est digne de confiance, rempli de bonté, de gloire et de majesté!
Nous voulons vraiment que chaque étape de cette histoire d’amour que nous sommes en train de vivre, puisse montrer le chemin vers JESUS à tous ceux qui nous observent.
Chaque histoire d’amour écrite par DIEU est unique; mais chacune s’appuie sur un même principe fondamental: montrer que DIEU est digne de confiance.

Mes soeurs en Christ qui attendez, laissez-moi vous dire en tant que frère en Christ, en tant qu’homme qui croit profondément en DIEU ce que je pense véritablement: “Vous pouvez faire confiance à DIEU pour amener vers vous l’homme qui vous convient, qui va vous courtiser au bon moment et de la façon la plus honorable qui soit aux yeux de DIEU “

J’ ajoute:” Vous devez demeurer patiente ([…] Sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience” Jacques1v3); attendre que Dieu pourvoit; et croyez-moi, attendre DIEU est une de Ses plus grandes récompenses qui vous garantit une joie profonde (“L’attente des justes n’est que joie” Proverbe 10v28). Comme dirait Elsje: ” Vous ne pouvez pas avoir une joie complète, sans un total abandon à DIEU”

Vous pouvez retrouver Ben et Elsje sur leur blog à l’adresse suivante:
http://www.benandelsje.com/