Ce que j’aurais aimé savoir avant de me marier

Extrait du livre de Gary CHAPMAN

Ce que j’aurais aimé savoir avant de me marier

Cela aurait dû être évident,mais à ce moment-là,je ne l’ai pas compris. Je n’avais jamais lu d’ouvrages sur le mariage, et j’étais donc bien loin de la réalité.
Je savais juste que j’éprouvais des sentiments pour Karolyn et que ceux-ci ne ressemblaient en rien à ce que j’avais pu ressentir pour d’autres filles. Lorsque nous nous embrassions, j’avais l’impression de m’envoler, et quand je la revoyais après une absence prolongée, j’en avais des frissons. Tout me plaisait chez elle: je la trouvais jolie, j’aimais sa manière de s’habiller, sa façon de parler, de marcher et j’étais surtout fasciné par ses yeux bruns. Je m’entendais même bien avec sa mère; je me suis d’ailleurs porté volontaire pour repeindre sa maison. J’étais prêt à tout pour faire savoir à cette fille combien je l’aimais. Je ne pouvais pas imaginer une jeune femme plus merveilleuse. Et je pense qu’elle avait les mêmes sentiments à mon égard.
Forts de ces bonnes dispositions, nous avions la ferme intention de nous rendre mutuellement heureux pour la vie. Cependant, nous avons vite déchanté: après six mois de mariage, les sentiments si romantiques qui nous transportaient dans un état d’euphorie s’étaient évanouis. Ils avaient laissé la place à la douleur, la colère, la déception et l’amertume. Ni elle, ni moi n’avions prévu ce scénario lorsque nous étions “fous amoureux”. Nous pensions alors que nos bonnes impressions et nos sentiments réciproques nous accompagneraient tout le long du chemin.
Ce genre d’amour correspond plutôt au “picotement du coup de foudre” : on ressent de fortes émotions, on éprouve une sensation de chaleur, de fourmillement, une admiration enthousiaste en pensant à une personne du sexe opposé. Ces sentiments ont leur importance ; ils sont bien réels et je suis pour qu’ils durent au sein du mariage. Cependant, ils ne constituent pas le fondement d’un mariage satisfaisant. Je ne dis pas qu’il faille se marier sans les éprouver. Ces émotions fortes, cette frénésie, ces palpitations, ce sentiment d’acceptation si agréable, cette sensation d’excitation au contact de l’autre , tout cela représente la “cerise sur le gâteau”. Mais une cerise ne fait pas le gâteau.
Car les émotions changent et les passions retombent.
Une fois l’euphorie des premiers jours retombée, les différences deviennent plus évidentes et nous finissons souvent par nous disputer avec la personne que nous trouvions si parfaite auparavant. Alors nous constatons par nous-mêmes que le fait d’être amoureux n’est pas une base suffisante pour construire un mariage heureux.
Avant mon mariage, personne ne m’avait parlé des deux étapes de l’amour. Je savais que j’aimais Karolyn et je m’attendais à ce que mes sentiments pour elle durent jusqu’à la fin de mes jours. Elle me rendait heureux et je désirais faire de même pour elle. Mais lorsque l’euphorie a disparu, j’ai perdu mes illusions. J’ai commencé en me souvenant des avertissements de ma mère: “J’ai épousé la mauvaise personne. Si j’avais vraiment épousé la bonne personne mes sentiments n’auraient pas perdu en intensité si rapidement après le mariage. ..Nos différences semblent si évidentes maintenant. Pourquoi ne les ai-je pas vues plus tôt? ” Ces pensées douloureuses me tourmentaient et m’ébranlaient.
Si seulement quelqu’un m’avait dit que ce que je pensais et ressentais était normal; si seulement j’avais su qu’il y a en réalité deux étapes dans l’amour et que je me trouvais dans la phase de transition. Cela m’aurait épargné des années de difficultés conjugales. J’ai en effet découvert que la seconde étape de l’amour sollicite beaucoup plus notre volonté que la première. Elle exige aussi un certain “travail”, si nous voulons pouvoir maintenir la flamme du sentiment amoureux. Mais pour ceux qui font l’effort de passer de l’étape 1 à l’étape 2, les récompenses sont magnifiques.

6 réponses à “Ce que j’aurais aimé savoir avant de me marier

  1. C’est à chacun de faire son expérience et de garder en mémoire que le mariage est l’institution la plus attaquée. Quand tu as trouvé la bonne personne le “pire” précède souvent le “meilleur”, mais ce n’est pas plus car comme on dit: “on ne secoue pas un arbre qui n’a pas de fruits”!

    • Hello princesse!
      Merci d’avoir posté ton commentaire 😀
      C’est marrant que tu dises que le mariage est l’institution la plus attaquée…Je parlais exactement de cela avec une personne hier. Malheureusement, c’est la vérité. Et je crois que c’est tout simplement que le mariage représente un symbole puissant de l’union entre Christ et l’Eglise et que le diable fait tout pour détruire cette image dans le coeur et la pensée des gens…Mais gloire à JESUS, il n’aura pas le dernier mot, JESUS triomphe toujours! Car l’amour n’échoue jamais; Et ceux qui se confient en LUI triomphent aussi. Tel Il est tels nous sommes aussi.

      • Amen.
        Il ne faut jamais oublier que le diable est jaloux de l’homme car la Bible décrit ce dernier la créature parfaite de Dieu. Il prend donc un malin plaisir à détruire tout ce qui peut nous rendre heureux, or ne dit-on pas que celui qui a trouvé une femme a trouvé le bonheur!?

      • Totalement d’accord Miss.
        Nous devons être fiers d’être des êtres humains créées à l’image et à la ressemblance de CE GRAND ROI qu’est notre DIEU et PERE et malgré sa jalousie, le diable est déjà vaincu et JESUS est plus que vainqueur 😀

  2. Hi!
    J’avais eu l’occasion de lire ce livre (c’est fou tout ce qu’on a en commun!) il y a deux ans environ. Je trouve que c’est une bonne idée qu’il expose toutes ces vérités sur le mariage. Par exemple à l’époque la grande révélation a été pour moi de comprendre que l’amour n’est pas qu’un sentiment mais aussi une décision voire parfois un sacrifice.
    Genny
    (Ps: merci pour ton commentaire sur mon blog :D)

  3. Hi! ^^
    C’est vrai, c’est énorme tous nos points communs! loool 🙂
    je suis heureuse d’avoir pu mettre un commentaire sur ton blog. 🙂
    Moi une des choses qui m’avaient le plus marquée quand j’avais lu le livre ,c’est quand il avait parlé des détails concernant les tâches ménagères et que c’était hyper important d’en parler avant de se marier ou au moins au tout début du mariage et de se mettre d’accord ensemble sur qui fait quoi; sinon ça engendre des frustrations énormes. On pense que l’autre va forcément penser à vider la poubelle et ce n’est pas fait. Ou alors que l’autre va faire les courses au bon moment et bien sûr ce n’est pas fait. Alors après, bonjour les disputes!

Laisser un commentaire