De l’homosexualité à JESUS

Article extrait de Top Chrétien

Je m’appelle Dominique, je suis un homme de 54 ans. Je veux vous parler d’une personne, non d’une religion ou d’une dénomination ! Une personne qui est, pour moi, la plus importante qui soit. Cette personne s’appelle… Jésus-Christ ! Ce témoignage est pour ceux et celles qui sont plongés dans l’enfer de l’homosexualité ! Et cherchent à en sortir, la solution leur sera donnée. Mais le choix de prendre le remède leur est donné aussi, croire ou refuser de croire. Toi qui est concerné, quand tu auras lu ce témoignage, tu auras le choix. Quel choix ? La vie ou la mort !

Déjà très jeune, vers 10 ans, mes pensées étaient portées vers l’homosexualité. Personne, à ma connaissance, ne m’a poussé dans ce milieu. Il y a trois possibilités de devenir homosexuel (on ne naît pas homosexuel, on le devient) :

A- Petit garçon qui subit des attouchements, voir des viols par des personnes du même sexe.

B- Trouble d’ordre parental, un petit garçon qui n’a pas connu son papa ou qui a été rejeté par lui. Cela est reconnu et prouvé par le monde médical, que c’est le père qui façonne la personnalité du garçon (et de la fille aussi).

C- Par désir, par convoitise, pour chercher de nouvelles aventures, toucher à quelque chose de nouveau. Il y a des hommes ou des femmes, qui n’ont pas eu de problèmes avec leurs parents.

Nous sommes dans une société où le rôle du père, sa définition, a été sérieusement mis de côté au nom d’une liberté des sexes (mouvement féministe). Et malheureusement, nous voyons les résultats aujourd’hui ! Eclatement des familles, crise dans l’identité de l’homme, dans ce qu’il est et doit être : le chef de famille ! L’homme et la femme ont chacun un rôle déterminant et particulièrement dans le couple et dans leur rôle de père et de mère. Ce que doit faire le père, la mère ne pourra jamais le faire mieux que le père et vice-versa. Cela a été donné par Dieu, notre créateur, chacun a un rôle propre, sa mission. Le rôle du père, le rôle de la mère tous les deux dans l’unité, dans l’amour et la communion d’avec notre Père céleste. Voilà une famille bénie où le petit garçon trouvera son identité d’homme et de futur père de famille, idem pour la petit fille dans son rôle de femme et de future mère.

J’ai un papa (toujours vivant) mais un papa absent. J’ai grandi dans une famille éclatée par un divorce. Quand il venait nous voir (j’ai deux frères et une sœur), je partais me cacher car j’avais peur de lui. J’aurais tant aimé qu’il me serre dans ses bras ! Je me suis senti rejeté par mon père. Je me suis enfermé dans mes fantasmes et avec l’âge cela tourna à l’obsession ! A l’école secondaire, j’eu mon premier rapport avec un partenaire du même sexe. Cela ma poussé à aller plus loin, je devenais malade, le sexe était ma drogue. Puis, pour faire comme tout le monde et pour cacher mon homosexualité, je me suis marié. Mais se fut un échec traumatisant ! De ce mariage une fille est née. Un mariage rempli de bouteilles de vins, de bières, et de fumées. Un mariage de sexe, car cela était pour moi la priorité des priorités. Et bien sûr, je la trompais avec des hommes.

Puis quatre ans après le mariage, un matin ma femme me dit : ” Va-t-en ! “. J’étais seul, dans mon nouveau studio, au 6ème étage d’un immeuble. Là, seul, je voyais ma défaite, une vie ratée. Par la fenêtre de mon studio, je regardais le vide… Une pensée de mort entra alors dans mon cœur. La voie me disait : ” Tu n’es qu’un raté, de toute façon c’est fini pour toi, allez reconnais que tu es fini et va, jette-toi et tu auras la paix “. Mais Dieu veillait ! Puis, comme un coup de tonnerre, une autre voix se fit entendre dans mon cœur : ” Pense au Dieu de ta mère ! “. Tout de suite, je compris que cette voix était celle de ce Dieu que ma mère priait dans ma jeunesse. Oui, ma mère était chrétienne, mais moi j’en avais rien à faire de son Dieu. Mais ses prières ont porté des fruits dix ans après sa mort. Merci maman !

C’était en mars 1992, après avoir entendu cette voix dans mon cœur, des flots de larmes coulaient de mes yeux et je criais a ce Dieu : ” Toi là-haut ! Si tu existes alors viens car moi je vais me tuer ! “. Trente minutes après ce cri profond de mon cœur déchiré, on frappa à ma porte ! C’était la voisine du 5ème étage, je la connaissais comme étant une cartomancienne. Elle me dit de venir chez elle car mon ex-femme était au bout de son téléphone ! Je descendis et parla violemment à ma femme, puis je raccrochais … et à l’instant où j’ai voulu quitter l’appartement de cette dame, elle me demanda : ” Veux-tu une tasse de café ? “. Mais, je lui dis que les cartes, le pendule, non, j’avais déjà donné ! Elle me dit : ” Non ! Je me suis convertie ! “. Ah ! Témoin de Jéhovah, non ! “. Elle me rassura : “Non, je suis évangéliste ( protestante) “. Là je fus rassuré, car ma mère était de confession évangélique.

Pendant 5 heures (de 19h00 a 24h00), elle me parla de la Bible, de Jésus-Christ : homme mort à la croix pour me racheter de mes péchés et me donner, dans une communion avec Lui, une vie nouvelle. Moi de mon côté, j’argumentais et me moquais de sa croyance. Mais, dans mon studio, à minuit, se fut la révélation, je ne savais pas ce qui se passait mais je fus poussé à me mettre à genoux et à implorer le pardon de mes péchés, je pleurais abondamment. Le lendemain, après une nuit douce, j’étais dans une joie fantastique, étrange… J’ai couru voir la voisine du 5ème étage, je lui ai dit : ” Je suis sauvé ! “. Je le savais, Dieu par son Fils Jésus, m’avait pardonné toutes mes fautes.

J’ai complètement été libéré d’une addiction à la pornographie et la conséquence qui est la masturbation. Cela par la foi en l’œuvre de la croix du Christ. J’avoue que cette délivrance est venue tardivement, parce que j’avais une mauvaise compréhension de l’œuvre de la croix. Jusqu’au jour où enfin mon esprit fut éclairé par Christ et je compris que ma délivrance était déjà acquise par la foi en l’œuvre de Jésus à la croix, amen ! Jésus-Christ m’a libéré aussi du tabac (un paquet et demi par jour) et de l’alcoolisme. J’affirme que Christ aime les homosexuels et peut complètement les libérer, j’en suis un témoin vivant, amen ! ” Papa qui est dans les cieux, je t’aime, je t’aime, je t’aime ! Merci pour Jésus mon grand frère, merci grand frère pour ce que tu as fait à la croix pour moi ! Merci pour ton Esprit Saint qui me conduit, me transforme, jour après jour ! “. Dieu me montre encore des choses à changer : ok papa ! Aide-moi dans ta grâce à changer !

Voilà mon histoire, je pourrais encore écrire plusieurs pages mais l’essentiel a été dit. Toi aussi si tu le veux, tu peux vivre une vie nouvelle et retrouver ta vraie identité d’homme que tu ne peux trouver qu’en Jésus-Christ. “JE SUIS LE CHEMIN, LA VERITE, ET LA VIE ” a dit Jésus, lui seul te donnera une vraie identité si tu l’acceptes comme ton Sauveur et Seigneur. Ta vie peut changer et cela dès maintenant si tu le veux !

DOMINIQUE

Une réponse à “De l’homosexualité à JESUS

  1. Amen! Cest vraiment un beau témoignage!!!
    Merci Seigneur de ce Que Tu es aussi venu pour toutes ces personnes homo! Loin de les condamner, Tu les aimes et veux surtout leur pardonner leurs péchés et changer leur vie. Que ton seul nom soit béni.

Laisser un commentaire