Le mariage chrétien et la gestion des finances

Article extrait du site” Rdv Chrétien” http://www.rdvchretien.fr/fiches/?qfi_id=15348545269034&urjoperh=15348545269053

Plusieurs chrétiens sont endettés sans espoir d’en sortir.
Un nombre encore plus grand est infidèle dans le versement des dîmes et des offrandes.
D’autres encore sont indisciplinés dans la gestion de ce que Dieu leur a donné.
Plusieurs maris et épouses sont à couteaux tirés à cause de la gestion indisciplinée des finances du couple par l’un ou par l’autre.

Y’aura-t-il un réveil si de l’ordre n’est pas mis dans nos finances? Y’aura-t-il un réveil si nous ne donnons pas à Dieu la place centrale dans nos finances?

Dieu veut nous bénir.

La Bible dit dans 3 Jean 2: “Bien-aimé, Je prie que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme.”

Si nous coopérons avec Dieu et retournons à Lui, non seulement notre vie, notre santé et prospérité spirituelle iront bien; mais également les autres domaines de nos vies, nos finances inclues. Prions pour qu’il ait du changement dans les finances des chrétiens: puisse le facteur divin entrer en jeu afin de produire une abondance financière jusque-là inégalée au milieu de nous. Cette abondance financière signifie que nous devenons des personnes sans aucune dette, et vivant dans le contentement. Nos vies ne doivent pas dépendre de l’abondance de nos possessions matérielles.

Les bénédictions de Dieu ne dépendent pas des circonstances économiques actuelles.
Il est triste de réaliser comment plusieurs justifient leur mauvaise attitude vis-à-vis de l’argent en évoquant le piètre état de l’économie mondiale. Ils ajoutent ainsi péché au péché en ne donnant ni les dîmes, ni les offrandes et en s’engouffrant de plus en plus dans des dettes.

Genèse 26:12 “Isaac sema dans ce pays, et il recueillit cette année le centuple; car l’Éternel le bénit”

Pendant une période de famine et de sécheresse, et au milieu de l’adversité d’un peuple querelleur et envieux, Isaac crût Dieu. Il sema bien qu’il y eût la sécheresse dans le pays. Tout semblait conseiller à Isaac de ne pas prendre de risque et de garder en lieu sûr le peu de ressources qui lui restait. Cependant son coeur était correct vis-à-vis de Dieu.
Nous avons été appelés à semer dans le Seigneur, à épargner dans la banque du ciel.
L’obéissance à ce commandement n’est pas subordonnée aux circonstances.
Nous devons nous attendre à a bénédiction de l’Eternel, même si tout autour c’est de la sécheresse. Nous devons Lui faire confiance dans nos finances, en Le mettant en premier dans notre budget.

Dieu bénit ce que nous avons entre les mains.

Matthieu 14:17-21
1Rois 17:12-16

Dieu bénit ce que nous avons entre nos mains, mais que nous Lui avons remis. Et chacun d’entre nous a quelque chose qu’il peut soumettre au contrôle de Dieu. Dieu bénira notre salaire ou le petit capital que nous avons pour nos affaires. C’est cette semence que Dieu veut bénir.

Notre coeur suit notre argent

Matthieu 6: 19-24  “Là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur”

Le coeur de l’homme se trouve là où il a placé son argent. Un retour au Seigneur implique que Dieu a la prééminence dans nos finances et que nous L’honorons par nos dîmes et offrandes.

Si nous avons aucun but, il est évident que n’aurons aucun budget, et qu’une vie d’indiscipline s’en suivra. Et c’est ici que plusieurs de nous s’excluent des bénédictions de Dieu. Si au contraire, il y’a de la discipline dans la gestion de notre budget, il y’aura également de la discipline dans notre vie. Nous nous serons ainsi mis sur la voie de la bénédiction.

Lorsque dans un foyer, il y’a des problèmes dans le domaine des finances, toute la famille est dans les ténèbres. Pour apporter la discipline dans nos finances, tout l’argent qu’un croyant reçoit doit être budgétisé.

Comment confectionner un budget?

Un budget est constitué de plusieurs rubriques que nous suggérons de classer par ordre d’importance. Quelqu’un dont le revenu est 100 euros devrait procéder de la manière suivante dans sa répartition.

A. Priorités

1. Dîme: 10 euros

Etant donné que celui qui ne paie pas ses dîmes se met lui-même sous la malédiction, nous établissons le versement de la dîme de nos revenus comme une priorité, afin d’éloigner la malédiction de nous. Nos dîmes et offrandes sont par conséquent une semence dont le règlement apporte la bénédiction.

2. Offrande: X euro(s)
3. Remboursement des dettes
4. Epargne
La troisième priorité dans tout budget est un programme de remboursement des dettes. Sans un programme clair et précis de remboursement de dettes et d’épargne, le montant de la dette ne fera que s’accroître. De plus, si le remboursement n’est pas accompagné d’épargne, quelque petite soit-elle, en septembre par exemple, nous nous endetterons à nouveau pour faire face aux dépenses de rentrée scolaire de nos enfants.

B. Dépenses de fonctionnement du foyer

5. Loyer
6. Ration
7. Transport
8. Produits d’entretien
9. Utilités (eau, gaz et électricité)
10. Dépenses relatives à la scolarité
11. Besoins des enfants (argent de poche)

Chaque enfant doit constituer une rubrique de budget. Les parents feront oeuvre utile s’ils initient les enfants à la gestion dès le bas âge, car ces derniers apprendront non seulement à donner leurs dîmes et offrandes mais aussi à épargner.

12. Familles (Que nous sommes par ailleurs dans l’obligation d’aider!)
13. Argent de poche pour l’épouse

Nombreuses sont nos bénédictions bloquées à cause des murmures de nos épouses et membres de familles dont nous ne satisfaisons pas les besoins de manière adéquate. Il doit être bien entendu que l’argent de poche de l’épouse n’a rien à voir avec la ration. Lorsque ton épouse voit ce que tu lui donnes, est-ce qu’elle te considère en un mari généreux ou alors en un gestionnaire escroc?

14. Argent de poche du mari
15. Ministère pastoral du couple
16. Ministère rendu à ton leader (Galates 6:6)
17: Maintenance au sein de son Eglise (ex: remplacement des ampoules…)
18: Imprévus

Chaque rubrique du budget doit être compatible avec le revenu afin que chacun vive selon ses moyens. Il en est ainsi parce qu’il est important, pour chacun, de se présenter devant Dieu avec ce qu’il a. Par conséquent, nous devons nous discipliner afin de ramener nos goûts au niveau de nos revenus.

Pour conclure…

L’argent apporte dans une vie, un couple ou une famille, soit la lumière , soit les ténèbres. C’est un facteur soit d’épanouissement ou alors de division. En se référant à Malachie 3: 7-12, “Toutes les nations vous diront heureux, car vous serez un pays de délices”, il est évident que nous sommes un peuple béni, destiné à la prospérité.

Payons nos dîmes et offrandes, mettons de l’ordre dans nos finances et commandons à la maladie et à la pauvreté de quitter nos vies, nos maisons, foyers et familles.

2 réponses à “Le mariage chrétien et la gestion des finances

  1. Merci, je suis dans contente d’avoir reçu ce message. Je connais désormais l’ordre de priorité. Car à ce niveau je m’embrouillais, même si je payais ma dîme et mes offrandes. soyez béni.

  2. Gloire à JESUS pour cela! Notre DIEU nous donne la victoire dans tous les domaines!
    Merci pour cette intervention sur le blog!
    Le meilleur de DIEU reste encore à venir!
    Le fruit de l’humilité, de la crainte de l’Eternel, c’est la richesse, la gloire et la vie.

Laisser un commentaire