La masturbation: des conséquences néfastes dont on ne parle pas…

Article écrit par Dick

Site :  http://baarsen.com/frans.html

La masturbation
En considérant la pureté mentale,émotionnelle et physique dont DIEU nous demande de faire preuve, nous en venons à la conclusion que la masturbation n’est pas vraiment une chose très positive non plus, même si presque tous les garçons et même pas mal de filles la pratiquent plus ou moins régulièrement. Comment cela se fait-il? Et pourquoi les premiers chrétiens n’ont-ils jamais écrit à ce sujet? On ne trouve dans la Bible aucun avertissement contre la masturbation!
Commençons par cette dernière remarque: il est probable qu’en ce temps-là la pratique de la masturbation était moins répandue. Il y avait peut-être moins de stimulants extérieurs. A l’époque, par exemple, les hommes étaient rarement confrontés à la nudité féminine. Les seules femmes qui s’habillaient de manière provocante étaient celles  qui cherchaient consciemment à séduire les hommes. Et bien souvent elles furent une occasion d’adultère ou de débauche.

Une illusion
Mais de nos jours ce ne sont plus seulement les femmes de chair et de sang qui excitent les désirs sexuels par leurs accoutrements et leurs attitudes, mais ce sont surtout des femmes que l’on voit à la télé ou dans les revues! On en voit partout, qu’on le veuille ou non: dans des revues, sur des affiches et dans beaucoup de programmes de télévision, sur les cassettes vidéos et sur Internet. Mais elles ne sont pas véritablement présentes, même si on les voit, elles ne sont qu’une illusion. Cependant, les désirs qu’elles excitent ne sont pas eux, une illusion! Ils sont difficiles à maîtriser et cherchent à s’exprimer. Et parce que les images que tu vois sont très suggestives, encore plus suggestives que la réalité, la masturbation en est pratiquement toujours la conséquence immédiate.
Les filles se masturbent aussi beaucoup plus qu’autrefois. C’est surtout l’éducation sexuelle moderne qui les encourage à faire des expériences personnelles dans ce domaine.
C’est pour cela que l’accoutumance à la masturbation est un problème beaucoup plus grand qu’autrefois.

Quoi faire?
Après avoir expérimenté la transformation spirituelle de mes pensées, je commençais aussi à me demander:  que faire dans ce domaine? Moi aussi je pratiquais ces choses. Au début, cela ne me dérangeait pas tellement: on doit aussi se moucher de temps en temps ! Mais cette habitude me rendit de plus en plus mal à l’aise. L’imagination ne connaît pas de limites, c’était en tout cas mon expérience, je m’inventais toute une série d’aventures et j’en avais honte. Et en plus, cette habitude commença à s’ancrer et à devenir une véritable accoutumance. Cela allait à l’encontre de mon amour propre. Et pourtant, je me disais que je ne faisais de mal à personne.
Une idée me vint à l’esprit: si cette habitude n’est pas mauvaise et si même elle est bonne, pourquoi ne pas remercier Dieu pour cela. C’est ce que j’ai essayé. A ma grande surprise, après avoir remercié Dieu, je n’avais plus envie du tout de le faire! La fois suivante, j’ai recommencé et ce fut la même chose. Cela se passa encore une ou deux fois, j’en ai conclu que c’était une habitude qui n’était vraiment pas indispensable.
Et j’ai continué sur cette voie. Au début, j’ai succombé une ou deux fois, surtout quand le désir de me masturber venait me surprendre et se faisait très fort. Mais j’invoquais l’aide de Jésus et à chaque fois il brisait ce lien et je retrouvais la paix et le repos. Car j’avais vraiment le désir d’en être libéré. Cette délivrance fut pour moi une grande victoire, car cette habitude était ancrée en moi depuis de nombreuses années, j’avais commencé avant ma puberté et j’avais aussi une tendance naturelle à réagir très fortement à ce que je voyais. Par un concours de circonstances, après cette libération, je suis resté célibataire encore assez longtemps..

Exceptionnel
Et puis, je me suis demandé si je n’étais pas une exception pour avoir expérimenté une libération aussi facile dans ce domaine. Ne serais-je pas un peu trop flegmatique ou indifférent?
Peut-être. Dans ce domaine, la comparaison est difficile! Pourtant je n’ai pas l’impression d’être si différent des autres. La sexualité a jusqu´à présent toujours tenu une place importante dans notre mariage.
Et la discipline que j’avais exercée ne m’a laissé ni frustration ni boutons. Pendant toutes ces années où j’étais célibataire, mon corps se débarrassait d’une manière toute naturelle et sans problème de la surproduction. Cela n’a eu sur moi aucune influence négative, bien au contraire!

Bien motivé
Un garçon que je connais bien et à qui j’ai raconté tout ceci, m’a dit beaucoup plus tard que lui-même avait rencontré plus de difficultés dans ce domaine. Il n’a pu se maîtriser que lorsqu’il commença très consciemment à mener une vie consacrée à Dieu sur le modèle des premiers chrétiens. Avant cela il n’était tout simplement pas assez motivé. “Maintenant je sais que tout cela est en rapport avec tes plus profonds désirs”, il m’a dit. “En ce temps-là, mes désirs n’étaient pas fixés sur Dieu, je n’avais pas encore vraiment changé.”
Je pense que c’est la même chose pour toutes les accoutumances. Tu dois trouver quelque chose dans ta vie qui a plus de valeur et qui est plus réel que ces choses qui te retiennent dans les liens de l’accoutumance. Une rencontre avec Dieu remplit en tout cas cette condition. Il m’a raconté aussi que ce qui l’avait aidé, c’était d’en parler ouvertement avec des gens qui vivaient de la même manière avec Dieu.

Ne te complique pas la vie
Pour vivre ainsi, il est important d’être radical, surtout dans sa vie mentale. Il y a des tas de choses que l’on voit et que l’on entend sans le vouloir, cela est inévitable. Mais si tu vas consciemment à la recherche de ces choses pour les voir et les entendre, cela veut dire que tu as déjà fait un choix. Et tu vas comme on dit les enregistrer. Et là il y aura des conséquences. Car tu es libre de choisir ce que tu veux. Mais les conséquences de tes choix tu ne peux pas les choisir. Elles sont pour ainsi dire liées à ton choix. C’est pourquoi il est toujours sage de regarder plus loin que le bout de son nez.
Si tu désires vraiment avoir un cœur pur, cela est généreusement mis à ta disposition! On préconisait déjà ce style de vie il y a 2000 ans par exemple dans les ports d’Asie Mineure où se pratiquaient couramment la débauche et l’occultisme. Presque tout le monde était impliqué dans la pratique de la prostitution dans les temples païens. Si le message des disciples de Jésus pouvait purifier le cœur de ces gens là, alors il n’y a aucun doute que cela est encore possible aujourd’hui.

Pas sans conséquences
En général on pense que le besoin de masturbation disparaîtra tout seul quand aura une relation sexuelle durable avec quelqu’un. Mais pour les hommes, cela n´est généralement pas le cas. Si tu n’as pas su te maîtriser auparavant, tu ne le pourras pas non plus pendant ton mariage. Est-ce si terrible que ça? En général oui, parce que dans son imagination, l’homme ne fait pas l’amour avec sa propre femme, mais avec la personne qui revient à sa mémoire, dans son imagination. En pensées, il est alors infidèle.
Lorsque, dans notre propre cercle de connaissances nous avons été confrontés avec un problème d’adultère, nous avons compris que cela pouvait avoir de graves conséquences. Plus tard, l’homme m’a raconté que c´était effectivement son problème et qu’il avait continué à se masturber pendant son mariage.
Quand l’occasion s’est présentée il n’avait alors plus aucune résistance: il avait déjà commis l’adultère tellement de fois en pensées qu’il ne pouvait plus maîtriser ses pensées au moment où l’occasion se présenta. Il avait perdu toute sa résistance.

Ce n’est pas le genre de mariage auquel on peut rêver….

Alors à toi de choisir.

Laisser un commentaire