Bien communiquer pour mieux vivre

Extrait du livre:”Bien communiquer pour mieux vivre” de William Backus
L’extrait ci dessous est tiré du livre Bien communiquer pour mieux vivre, écrit par William Backus. Je vous le recommande, il est vraiment excellent!
“A quoi bon un livre sur la sincérité dans les relations humaines” aurait pu se dire Joël qui, s’estimant assez franc dans l’ensemble, n’aurait sûrement pas attribué ses ennuis du moment à un problème de communication.
Compte tenu de son excellente réputation de mèdecin, on pouvait se demander ce qui le poussait à prendre autant de risques et à mettre en jeu son avenir professionnel, ses relations conjugales et l’honneur de sa famille.
   Il poursuivait néanmoins sa route en direction du bar, apparemment incapable de résister plus longtemps à la tension extrême provoquée en lui par ses déboires matrimoniaux et ses soucis professionnels. Comme toujours, en ces périodes de stress, il finissait par céder à l’attrait des plaisirs défendus.
Il pressentait comment cela se terminerait mais se disait que cette fois, il s’arrêterait avant qu’il ne soit trop tard et se contenterait de boire quelques verres en regardant le spectacle de cabaret puis rentrerait chez lui. Ne s’était-il pas promis de remettre de l’ordre dans sa vie?
Tout en marchant, il s’efforçait de ne pas penser à ses relations avec Julie sa femme. Dire que ses patients le considéraient presque comme un saint ! Comment réagiraient-ils s’ils découvraient la vérité et apprenaient qu’en fait Julie et lui ne se parlaient plus et faisaient rarement chambre commune!
  Quant à Julie…Un frisson de satisfaction le traversa , sans qu’il s’en rende compte, à la pensée du chagrin (mérité !) qu’elle éprouverait si elle venait à apprendre son secret. Même si elle ne se doutait de rien, il avait confusément l’impression en cet instant de se venger d’elle et de lui faire payer son indifférence.
Elle ne devait absolument pas découvrir quoi que ce soit, car il savait bien qu’il ne se bornerait pas à boire quelques verres en regardant le spectacle, mais que, comme d’habitude, il terminerait la soirée avec une hôtesse. C’était sa façon à lui d’exprimer à sa femme ses sentiments de colère.
      Voici un exemple de communication tellement indirecte, qu’elle n’atteindrait jamais son but. Julie en effet, ne saurait jamais rien des sentiments négatifs de Joël à son égard car il ne voulait pas lui en parler: il ne savait pas comment s’y prendre. D’ailleurs, s’il avait tenté de lui en faire part, il est probable qu’elle n’aurait pas su que répondre. Ainsi, au lieu de s’expliquer, Joël et Julie avaient pris l’habitude d’enterrer leurs problèmes, et le résultat de ce manque de communication était l’inconduite et la culpabilité de Joël.
Comme beaucoup d’autres gens, il ne voyait pas la nécessité d’apprendre à exprimer ouvertement ses besoins et ses sentiments.

Quand nous nous marions, ce n’est pas pour être heureux, mais pour rendre ‘’l’autre’’ heureux !

Nous ne nous marions pas avec quelqu’un pour satisfaire nos besoins personnels.

 

Dans un couple, chacun a des droits. L’un comme l’autre ont le même poids. Selon la Bible, le mari et la femme sont au même niveau.

 

Dans la pratique, nous ne prenons pas des décisions sans consulter l’autre, que ce soit pour décider d’un achat important, mais aussi pour des sujets tels que les loisirs, les soirées à passer ensemble…

 

Chacun doit respecter les désirs de l’autre et ne pas imposer sa volonté.

 

Dans un couple, il est important que chacun puisse dire ce qui ne va pas à l’autre. En fait, le conjoint est la conscience audible dans le couple.Notre conjoint devrait être notre conscience externe, la voix audible

Dans un couple, nous devons dire constamment ce qui ne va pas à l’autre. Il ne faut pas laisser l’autre faire des erreurs sans le reprendre.

Un couple, c’est la complétude.

Le mari et la femme ne sont pas toujours d’accord, mais il faut malgré tout dire ce qui ne va pas au bon moment. Toutefois, il y a un moment pour parler, pour dire les choses !

Attention, les enfants ne sont pas là pour combler les besoins affectifs des parents. Les besoins affectifs d’une personne doivent être comblés par son conjoint. Les conjoints doivent pourvoir aux besoins l’un de l’autre.

Nous devons être les personnes les mieux disposées, quel que soit ce que nous sommes en train de supporter …

Dans un couple, chaque conjoint doit connaître les points faibles de l’autre. Il ne doit pas rester des zones d’ombre dans la vie de chacun, des choses cachées, non avouées, des attitudes ou comportements malsains persistants. Ces péchés doivent être révélés au conjoint (et non pas découverts par le conjoint…).

 

Les conjoints étant renouvelés par la Parole de Dieu seront assez forts pour passer au-dessus des ‘’faiblesses’’ dévoilées.

Laisser un commentaire