Passion et pureté : apprendre à soumettre sa vie amoureuse au contrôle de Jésus Christ

Elisabeth Elliot , aujourd’hui une femme âgée  de 87 ans est une femme que j’admire beaucoup.

Cette femme a écrit plusieurs livres, dont deux qui ont particulièrement attiré mon attention (je ne les ai pas encore lus, mais les résumés m’ont tellement touchée que j’ai hâte de les lire).

Le premier livre qui m’intéresse s’appelle : “Passion et pureté” (Passion and Purity est le titre original) et le deuxième s’intitule “A la recherche de l’amour” (Quest for love).

Dans “Passion et Pureté”, Elisabeth Elliot explique comment elle a rencontré son premier mari, le missionnaire Jim Elliot. En réalité, elle s’est mariée  3 fois. Son premier mari était Jim Elliot (elle était alors âgée de 27 ans). Elle est restée mariée à peine 2 ans avec lui: en effet, alors qu’ils étaient tous les deux allés évangéliser des indiens (une tribu sauvage), Jim a été assassiné par eux. Ce fut très dur pour Elisabeth: elle était maintenant veuve avec un bébé de 10 mois. Mais au lieu d’en vouloir à DIEU et de laisser tomber la mission d’évangélisation, elle est retournée vivre précisément au milieu du peuple qui avait tué son mari. L’impact d’une telle attitude? Toute la tribu indienne a donné sa vie à Jésus !!!! En effet, ils étaient abasourdis par le fait que cette femme, malgré le fait qu’elle sache ce qu’ils avaient fait cruellement à son mari, accepte non seulement de leur pardonner mais en plus de leur prouver son amour sincère en vivant auprès d’eux et s’adaptant à leur coutume!

Entre temps, Elisabeth est resté célibataire jusqu’à l’âge de 43 ans. Puis elle fut courtisée à sa grande surprise par Addison  Leitch professeur de théologie. Elle accepta sa demande en mariage (après avoir consulté Dieu) et ils vécurent 4 ans ensemble, jusqu’à ce que Addison décède des suites d’un cancer.

Quatre ans plus tard, elle épouse Lars Gren avec qui elle est encore mariée aujourd’hui.

Elle explique dans ses livres, les deux principes que sa mère lui ont transmis quand elle était une adolescente de 13 ans:

1. Ne poursuis jamais un garçon : c’est lui qui doit te conquérir et pas toi qui doit lui courir après

2. Garde toujours les garçons à la distance d’un bras tendu. Ainsi, tu ne risques pas de finir dans leur lit.

Elle raconte que ce sont ces principes appliqués dans sa vie, qui bien qu’ils soient difficiles à mettre en oeuvre lui ont permis de vivre 3 mariages heureux.

Quand elle a été amoureuse de son premier mari Jim Elliot, elle avait 22 ans. Ils étaient tous les deux à l’université. Ils se sont mariés 5 ans plus tard. Elle explique :

“Quand j’ai vu Jim pour la première fois, mon coeur a commencé à battre à tout rompre. Mais je ne savais pas du tout s’il était intéressé par moi. Il me disait bonjour poliment et gardait ses distances. Donc je n’avais pas d’indice à ce sujet. Et j’ai obéi à ma mère, je n’ai donc rien tenté. Je continuais à prier et à me consacrer à l’appel de Dieu pour ma vie. De son côté Jim faisait la même chose. Nous n’avions échangé aucune discussion au cours de l’année universitaire qui s’était écoulée….Puis, vers la fin de l’année, Jim est venu vers moi et m’a invitée à venir m’asseoir avec lui dans le parc ensoleillé de la faculté, rempli d’étudiants. Nous nous sommes mis dans un coin tranquille et j’ai écouté ce qu’il avait à me dire:” Elisabeth, cela fait longtemps que je t’observe. Et il faut que je te dise quelque chose. Je suis amoureux de toi. Maintenant, je ne sais pas encore si c’est la volonté de Dieu qu’on se marie. Et je crois moi-même avoir un appel de missionnaire. En attendant que Dieu clarifie les choses, je ne mettrai pas un seul doigt sur toi. Ton corps ne m’appartient pas : Il est à DIEU. Je m’en vais sur le champ de mission à l’étranger la semaine prochaine.”

Vous pouvez imaginer la joie de savoir que mes sentiments étaient partagés et aussi la tristesse de savoir qu’il s”en allait. Et je ne savais pas si on allait se revoir.

Avant son départ, nous nous sommes revus pour échanger nos adieux et il me parlait du fait qu’on pourrait s’écrire etc etc… Bien que de tout mon coeur c’était ce que je voulais émotionnellement parlant, Dieu avait mis dans mon esprit que ce serait en quelque sorte la chose à ne pas faire. J’ai dit à Jim: “Ecoute, si nous croyons vraiment que c’est DIEU qui veut qu’on se marie, alors peu importe la distance, peu importe ce qui nous sépare, DIEU saura lui-même nous unir au bon moment. Je crois qu’il est sage qu’on ne s’écrive pas. C’est mieux ainsi” Et il fut d’accord avec moi. Nous avons prié ensemble ce jour là et il est parti. Pendant 5 ans je n’ai eu aucune nouvelle de lui, aucun contact avec lui. Je ne savais pas s’il avait rencontré quelqu’un d’autre  sur le champ de mission. Puis un beau jour (5 ans après!), je le vois débarquer dans l’école de missionnaire où j’étais. Il venait demander ma main! Nous étions tous les deux vierges quand nous nous sommes mariés et ce fut deux merveilleuses années de mariage remplies de bonheur.

A ceux qui s’interrogent sur le fait de savoir si ça vaut la peine de vivre selon les principes de DIEU pour le mariage et les fréquentations, je réponds: OUI. Cela en vaut vraiment la peine. Le résultat est une bénédiction et une vie florissante incomparable. Cela vaut la peine de se sanctifier pour DIEU et d’offrir nos corps en vivant sacrifice.

Couronneclatante

Laisser un commentaire