Hypersexualisation : nos enfants sous influence

Auteur: Catherine Téméran

Extrait du site : http://www.oserenparler.com/fils-de-france-lhypersexualisation-nos-enfants-sous-influence/

Panneaux publicitaires, images télévisuelles, sites internet…Nous sommes de plus en plus bombardés d’images à caractère sexuel. Mais le plus troublant est l’hypersexualisation des enfants et des adolescents. Ce qui la caractérise sont les tenues provocantes et sexy, le maquillage et crème en tout genre en passant par les concours mini-miss, les mises en scènes érotisées sur internet.

Influencées par les clips vidéo, la téléréalité et les magazines « people », ces jeunes filles et ces jeunes garçons se comportent comme des adultes et cela engendre chez eux un effet de normalité. Tous ces médias véhiculent un message : pour être populaire, il faut être « hot », dégager une énergie sexuelle. Cette vision engendre un phénomène de mode inquiétant, tout est érotisé surtout les vêtements pour les jeunes filles voire les petites filles.

Sharon Lam, psychologue et co-auteure de « Nos filles dans la mire du marketing », a étudié la façon dont les spécialistes des marketings et les médias représentent les filles aux filles (magazines…), elles sont réduites à des stéréotypes dont celui de la sexualisation qui leur propose un modèle dont leur valeur dépend de leur apparence. Aujourd’hui, plus que jamais, les adolescents, les enfants sont devenus des cibles marketings. Ainsi, on assiste à un remplacement de la religion et de la spiritualité par les dieux de la consommation.

De plus, ce qui alarme les professionnels de l’enfance est le fait que cette précocité des comportements sexualisés chez les jeunes ne soit pas accompagnée d’une maturité psychologique permettant l’évaluation des risques auxquels ils s’exposent. Cela engendre une reproduction de codes adultes sans conscience ni maîtrise des conséquences qui se répercute sur leur santé (troubles alimentaires, boulimie, anorexie…), sur leur psychisme (baisse de l’estime de soi, mal être, dépression…) et sur leur sexualité (pratique à risque, harcèlement, voire agression sexuelle).

Aussi, Internet a changé toutes les données, son accessibilité par les enfants de plus en plus jeunes occasionne une exposition précoce d’images à caractère sexuel dont la première vue les traumatise. La pornographie est une véritable atteinte à la dignité humaine.

Il ne fait aucun doute que notre société se pornographie. Hier marginale, aujourd’hui elle est devenue une industrie imposante, elle est partout. Les codes pornographiques ont infiltré tous les domaines de notre vie. Le plus inquiétant est que les médias, puissants agents de socialisation, donnent par la répétition des messages, une impression que c’est ce qui est naturel, ce qui est normal voire obligatoire. Elle est devenue une norme, un standard, floutant les relations amoureuses. Le jeu de séduction est devenu inexistant (prendre le temps de se connaître, se prendre par la main, …). On nous pousse à consommer les relations amoureuses comme on consomme un paquet de biscuits.

Ainsi, plusieurs formes de violence sont en jeu notamment la violence économique d’être exploitée en objet sexuel sans aucun égard aux effets nuisibles pour la santé. Mais, il y a surtout la violence politique de nos gouvernements qui refusent d’intervenir pour limiter ces excès du capitalisme et de règlementer ces industries pour éviter que nos enfants soient ciblés.

Comment réagir à cette malbouffe télévisuelle, à ce matraquage médiatique quand on est parent ?

 

L’exposition aux risques sur internet et par les téléphones mobiles est plus importante qu’on ne le pense. Il est important de discuter avec nos enfants afin de développer leur esprit critique vis-à-vis des médias, de la pub, des cosmétiques et des marques de mode. Nous devons les amener à ce qu’ils puissent décoder l’environnement dans lequel ils baignent, leur apprendre à faire eux-mêmes des choix éclairés dès le plus jeune âge. Les parents peuvent rappeler continuellement à leurs enfants qu’ils ne projettent pas seulement une image mais qu’ils sont des personnes à part entière, qu’ils ont une valeur humaine et non marchande.

Avoir aussi une conscience collective serait de dire : nous nous préoccupons des enfants, des adolescents, de leur futur en tant qu’homme et femme. Mais nous considérons aussi qu’il y a des choses qui ne sont pas appropriées pour les enfants et les adolescents.

En France, un numéro gratuit est à la disposition des parents afin de répondre à toutes leurs interrogations  vis-à-vis de l’exposition des jeunes sur internet : Net écoute 0 800 200 000 (Protection des jeunes sur internet).

4 réponses à “Hypersexualisation : nos enfants sous influence

  1. Amenn!!!!!! je suis maman il est très important pour moi des articles comme celui-ci qui expriment bien ce que je répète à mes enfants, en particulier à ma fille de 12 ans qui se posent des questions à cause du milieu scolaire français qui est médiocre, et qui veut conformer nos enfants à leur doctrines sales et puantes!!!! merci infiniment couronneeclatante Je vous aime!

    • Merci beaucoup chère bien-aimée!
      Je rends vraiment gloire à JESUS qui m’utilise de cette façon puissante!
      Heureuse d’être une bénédiction pour vous
      Je vous aime aussi A très bientôt,

      Couronneclatante

  2. Merci d’en parler ! C’est énorme, énorme, que nos enfants soient confrontés à tout ceci. Que pouvons-nous faire ? Très grande question ! Mais normalement, nous avons élu des politiques qui entre autre protègent nos enfants ! Sont censés les protéger !

Laisser un commentaire